lundi, janvier 2 2017

Le martyre djihadiste au féminin

2 01 2017

Photo_article_khosrokhavar.jpgEn Europe, et en particulier en France, on assiste depuis l’éclatement de la guerre civile en Syrie (en 2011) à l’apparition d’un type de djihadiste féminin dont l’accroissement tangible constitue une vraie nouveauté. Auparavant, les djihadistes femmes étaient l’exception ; à présent, on dénombre quelques centaines d’Européennes en Syrie, et d’autres qui ont voulu y aller et en ont été empêchées par les autorités.
Parmi les caractéristiques de ces jeunes femmes, nombre d’entre elles sont des adolescentes ou des post-adolescentes qui côtoient des jeunes femmes d’une vingtaine ou trentaine d’années. Elles évoluent souvent dans un univers onirique qui ne procède pas du djihadisme mais – au mieux – d’une forme de pré-djihadisme, projetant sur leur implication des fantasmes qui ont peu à voir avec la réalité de l’univers idéologique et mental de la radicalisation stricto sensu.

Photo : theconversation.com

samedi, décembre 24 2016

La vidéosurveillance ne protège pas les citoyens, n'en déplaise aux politiciens

24 12 2016

FRANCE/Si certains en doutaient encore, l'enquête de Mediapart sur l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice prouve une fois de plus que la vidéosurveillance ne protège pas les citoyens de la criminalité. L'auteur de l'attentat de Nice ne s'est pourtant pas caché. Au contraire, il a effectué de nombreux repérages avec son camion de 19 tonnes, avant de passer l'acte. Le tout au nez et à la barbe du système de vidéosurveillance et de police municipale le plus important de France. Loin d'en tirer une quelconque leçon d'humilité ou de meilleure gestion, le maire de Nice, Christian Estrosi, qui a construit toute sa carrière politique sur la posture sécuritaire, poursuit en tentant de faire oublier son arrogance (au lendemain des attentats de Charlie-Hebdo, il avait déclaré lors d’un conseil municipal : « Je suis à peu près convaincu que si Paris avait été équipé du même réseau (de vidéosurveillance) que le nôtre, les frères Kouachi n’auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés »). Il continue ainsi à faire dépenser à la ville des millions d'euros dans ce système, et même des centaines de millions pour la région PACA qu'il préside.

vendredi, décembre 23 2016

Les inégalités de patrimoine en France (2010-2015)

23 12 2016

logo_insee-premiere.pngDébut 2015, la moitié des ménages vivant en France possèdent plus de 158 000 euros de patrimoine brut et concentrent 92 % des avoirs patrimoniaux des ménages. Les 10 % les mieux dotés disposent d’au moins 595 700 euros de patrimoine brut et détiennent près de la moitié de la masse totale de celui-ci. Les 1% des ménages les plus aisés en matière de patrimoine possèdent chacun plus de 1,95 million d’euros d’actifs. À l’opposé, les 10 % de ménages les moins dotés détiennent chacun moins de 4 300 euros de patrimoine et collectivement moins de 0,1 % de la masse totale. Le montant des actifs accumulés varie selon la position des membres des ménages dans le cycle de vie, mais aussi selon leur catégorie socioprofessionnelle : détenteurs d’actifs professionnels, les ménages d’indépendants ont en moyenne un patrimoine plus élevé que les ménages de salariés. Entre début 2010 et 2015, en excluant le patrimoine relatif aux véhicules, à l’équipement de la maison, aux bijoux et aux œuvres d’art, les inégalités globales de patrimoine mesurées par l’indice de Gini ont légèrement diminué. Elles se sont cependant accentuées parmi les ménages les plus modestes.

mercredi, décembre 21 2016

Après l’attentat de Berlin, quelle riposte européenne ?

21 12 2016

attentat_berlin_19_decembre_2016.jpgLa réaction européenne s'organise face à l’attaque commise par un camion fou, le 19 décembre, au marché de Noël de Berlin. Échafaudée après celles de Paris, puis celle de Nice, l'UE se structure sa réponse dans un domaine qui, traditionnellement, relève des compétences nationales. Trois chantiers sont en cours : le renforcement du centre antiterroriste d’Europol, la réforme du système d’information Schengen (SIS) et l’adoption de la directive « armes à feu ».
L’impulsion politique est forte et les progrès tangibles, mais il convient de s’intéresser à la nature des réponses à apporter. Dans nos sociétés de réseaux et d’information, la peur et la la surenchère politique priment.La réaction, qui consiste à réduire les libertés publiques, à « dés-exceptionnaliser » l’état d’exception, à créer un « droit pénal de l’ennemi », ou encore à dépeindre l’islam comme un partenaire de guerre de civilisations, correspond en réalité aux attentes de Daesh.

mardi, décembre 20 2016

Dérives sectaires : le rapport 2015 de la Miviludes

20 12 2016

Manipulation-secte-mental-cerveau.jpgAlors qu’il était peu évoqué dans son précédent rapport, le phénomène de radicalisation jihadiste occupe une place centrale dans celui de 2015 remis au cabinet du Premier ministre le 14 décembre dernier, par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes).
Très largement investie sur la prévention de la radicalisation, la Miviludes n’a pas pour autant délaissé son activité classique de lutte contre les dérives sectaires. 2160 demandes et signalements lui sont parvenus en 2015, provenant pour 78 % de particuliers, pour 15 % des partenaires institutionnels, d’associations (4 %) et d’entreprises (3 %). 1597 demandes identifient clairement un mouvement, une activité ou une personne.

Photo : lagazettedescommunes.com

lundi, décembre 19 2016

La CNCDH réclame la suspension du fichier TES

19 12 2016

La Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) s’inquiète de l’absence de discussion préalable d’un tel décret avec les autorités et administrations consultatives compétentes compte tenu de la sensibilité du dossier, et alors que la CNIL avait précisément jugé cette consultation nécessaire dans son avis du 29 septembre 2016.
La CNCDH regrette l’absence de garanties suffisantes relativement à la protection des données contre les détournements et les attaques, à l’heure où les grandes entreprises de services technologiques et numériques sont victimes d’attaques informatiques graves, et alors que le choix de la centralisation du fichier expose un ensemble important et précieux de données personnelles au risque de cyberattaques massives, dont les évolutions majeures, et encore largement incontrôlées, en matière de « big data » aggravent la dangerosité.

dimanche, décembre 18 2016

Amendement stupéfiant à l’Assemblée nationale

18 12 2016

roule_un_joint.jpgLamentable. L'association Droit Au Logement révèle que les députés ont voté une disposition qui permet de virer de leur location les dealers mais aussi le simple consommateur de cannabis... et sa famille.
Tout le monde dehors en cas de fumette ? C’est bien ce qui risque d’arriver à certains locataires, si l’on en croit l’amendement plutôt stupéfiant adopté par l’Assemblée nationale, la semaine dernière, dans le cadre de l’examen de la loi égalité et citoyenneté. Dans le but – louable – de lutter contre les trafiquants de drogue qui pourrissent la vie de certains quartiers, la députée socialiste du Nord Audrey Linkenheld a suggéré de compléter la loi du 6 juillet 1989.

Photo : humanite.fr

samedi, décembre 17 2016

L'empire noir du football

17 12 2016

footballleaks.pngLes documents Football Leaks, analysés par Mediapart et ses partenaires du consortium de journalistes d’investigation EIC, dévoilent pour la première fois la face noire de "Doyen sports". Une histoire où se mêlent sociétés écrans à Malte et aux Émirats, soupçons d’évasion fiscale, filles convoyées d’Europe de l’Est, commissions occultes par millions pour faciliter les transferts, conflits d'intérêts et contrats douteux signés par des prête-noms.
Si la firme a pu prospérer avec de telles méthodes, dans l’indifférence générale, c’est parce que le terreau était fertile. Doyen n’est que le symbole d’une réalité très éloignée des terrains, soigneusement dissimulée derrière les images léchées des retransmissions télévisées : celle d’un marché des transferts devenu une foire aux bestiaux ultra spéculative à 4 milliards d’euros par an, où les scrupules ont été depuis longtemps anesthésiés par l’argent.

vendredi, décembre 16 2016

Médecine de classe

16 12 2016

couverture_agone_inegalites_sante.pngMême si la loi Santé, promulguée le 26 janvier 2016, cherche à rendre la santé « accessible à tous », le recours aux soins n’est pas le même pour toutes les classes sociales. Pour les coordinatrices du numéro, cette différence « demeure la principale grille de lecture des inégalités de santé, qui structure les politiques de santé ». Or, l’accès aux soins en fonction des ressources (financières, mais également géographiques, langagières et sociales) semble être une explication insuffisante pour comprendre les inégalités de santé. À ce premier élément de compréhension peut s’ajouter l’étude de l’offre de soins et des pratiques médicales sous l’angle de la qualité des soins en tant que « facteur sur lequel il faudrait agir pour corriger ces inégalités » : celui des variations proposées dans l’offre de soins en fonction des groupes sociaux auxquels elle s’adresse.

jeudi, décembre 15 2016

Le cannabis pour relancer la croissance ?

15 12 2016

plante_cannabis_2.jpgL’élection imprévue de Donald Trump a masqué d’autres votes qui se sont déroulés le même jour, dans de nombreux États américains. En particulier, plusieurs référendums ont porté sur la légalisation du cannabis. En 2012, le Colorado et l’État de Washington avaient déjà voté en faveur de cette évolution, suivis deux ans plus tard par l’Alaska et l’Oregon. Même si la loi fédérale continue à être restrictive, 17 millions d’Américains avaient alors gagné le droit de consommer, d’acheter, et de produire du cannabis. En 2016, le Nevada, le Massachusetts, et surtout la Californie, ont étendu ces droits à près de 49 millions de citoyens. Des pays entiers se sont également engagés dans la voie de la légalisation : après l’Uruguay en 2013, c’est le Canada qui s’apprête à le faire. Après des décennies de désastreuse «guerre à la drogue», le pragmatisme impose enfin d’autres politiques.

mercredi, décembre 14 2016

A la prison de Fresnes, des traitements « inhumains » et « dégradants »

14 12 2016

A_fresnes.jpgC’est une lecture édifiante qu’offre mercredi 14 décembre le Journal officiel. La Contrôleure générale des lieux de privation de liberté fait usage de la procédure d’urgence pour alerter publiquement le gouvernement sur la situation de la maison d’arrêt des hommes de Fresnes.
Entre la surpopulation carcérale, la prolifération des punaises et des rats, le délabrement des locaux, le « climat de violence constant qui règne » et un « usage de la force à l’égard des détenus ni maîtrisé ni contrôlé », on pourrait penser qu’il s’agit d’un rapport sur les geôles d’un pays peu recommandable. Cela se passe dans le Val-de-Marne, à 7 km des portes de Paris, dans la seconde plus grande prison de France.

Photo : lefigaro.fr

mardi, décembre 13 2016

Les parlementaires reconnaissent un « usage détourné » de l'état d'urgence

13 12 2016

Etat_d__urgence_vigipitate_attentat_etc.pngAlors que le gouvernement souhaite prolonger à nouveau de l’état d’urgence jusqu'en juillet 2017, le Parlement a mis en ligne un rapport tirant les leçons de l’année écoulée sous cet état d’exception et pointant plusieurs dérives et menaces pour la démocratie. Ce rapport est sans doute l’analyse la plus complète de l’application concrète de l’état d’urgence en France depuis le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats de Paris et Saint-Denis. Long de 141 pages, il permet de confirmer deux tendances. Tout d’abord, les principales mesures qu’il permet, les perquisitions administratives et les assignations à résidence, se concentrent dans les jours et semaines qui suivent un attentat. Le reste du temps, c’est un état d’urgence de basse intensité, mais bien réel, qui s’est appliqué. Un état d’urgence qui semble devenir un outil ordinaire pour le pouvoir administratif, au risque de se substituer au droit commun. Face à cette « routinisation » de l’état d’exception, et pour limiter les dérives, les parlementaires formulent une série de propositions.

lundi, décembre 12 2016

Un cas d’école de la corruption sur la Côte d'Azur

12 12 2016

Au terme de dix ans d’enquête policière et sept années d’instruction par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, va être enfin jugé le scandale de corruption dit de la tour Odéon, qui avait fait les gros titres lors des premières interpellations sur la Riviera, en novembre 2009.
Parmi les onze prévenus convoqués à la barre, quatre personnages occuperont le centre des débats : Gérard Spinelli, le maire (divers droite) de Beausoleil, une commune dortoir riveraine de Monaco ; Paolo et Claudio Marzocco, deux promoteurs italiens basés à Monaco ; et Ange Romeo Alberti, dit “Lino”, un sulfureux entremetteur, compagnon de Chantal Grundig, la richissime veuve du magnat de l’électroménager.

dimanche, décembre 11 2016

Quelques raisons profondes du malaise policier

11 12 2016

Voiture_de_police_en_feu.jpgLa police va mal. Depuis le milieu du mois d’octobre, un événement ayant servi de déclencheur (les tentatives d’homicides par incendie de quatre policiers à Viry-Chatillon le 9 octobre), des milliers de gardiens de la paix manifestent régulièrement dans de nombreuses villes, le soir, en tenue ou en civil, manifestations qui s’improvisent en dehors des organisations syndicales elles-mêmes décriées par beaucoup. Leurs revendications mélangent des questions liées aux conditions d’emploi, au fonctionnement interne de l’institution (la hiérarchie, la politique du chiffre), aux droits des policiers et de leur « clientèle », aux relations avec l’institution judiciaire, aux sanctions prononcées par les juges. Ces derniers jours, la colère prend une nouvelle forme à l’image de ce collectif de quelques 250 policiers enquêteurs qui ont demandé le retrait de leur habilitation d'OPJ (officier de police judiciaire) au Procureur Général près la cour d'appel de Montpellier (voir ici). Et le mouvement s’étend.

Lire la suite...

samedi, décembre 10 2016

La vraie légitime défense du policier

10 12 2016

policier_seul.jpgDu côté du pouvoir exécutif on pense s’en tirer à bon compte, après le mouvement d’humeur prolongé des policiers. En effet, après avoir tenté de négocier avec une force sans leader, le gouvernement va proposer un aménagement de la légitime défense et des perspectives optimisées en matière de renouvellement des matériels. Mais ce que n’a pas compris cet exécutif, ni l’opposition du moment qui pourrait devenir dans quelques mois le prochain pouvoir exécutif, c’est la réalité du malaise et le rejet de la structure décisionnelle classique.

Lire la suite...

- page 2 de 154 -