mercredi, novembre 23 2016

Juppé/Fillon : quelles réformes de la justice des mineurs ?

23 11 2016

Juppe_Fillon.jpgDans quelques jours les dés seront jetés et le candidat de la droite favori de la prochaine présidentielle aura été désigné. Si pour l’instant la délinquance des mineurs n’a pas été au cœur des débats, les programmes de chacun des deux éclairent-ils les lignes de convergence ou de divergence entre eux ?

Lire la suite...

mardi, novembre 22 2016

Multiplication des actes racistes et islamophobes depuis l'élection de Trump

22 11 2016

USA-ELECTION/PROTEST-LOSANGELESL'élection de Donald Trump aux États-Unis a libéré certaines expressions de haine raciale et d'islamophobie. Durant sa campagne, Trump avait notamment promis de constituer "un fichier tous les musulmans", propos qu'il a récemment réitérés.
Cette haine est exprimée souvent par des jeunes, lycéens et étudiants, mais aussi par certains parents d'élèves et certains enseignants. Plusieurs universités signalent des incidents islamophobes. Dans la rue ou encore au guichet de certaines administrations, les témoignages de personnes "noires", "latinos" ou de femmes voilées se multiplient. Graffitis, insultes et discriminations constituent l'essentiel de cette poussée de racisme, même si on note aussi quelques agressions physiques. Certaines institutions comme le Southern Poverty Law Center tentent de centraliser les témoignages de victimes.
Actualisation : l'Association américaine des professeurs d'université vient également de publier un communiqué en ce sens.
Sources :

Photo : http://time.com/4569129/racist-anti-semitic-incidents-donald-trump/

lundi, novembre 21 2016

Le « méga-fichier » de la discorde

21 11 2016

Photo_passeport.jpgLa polémique suscitée par le décret du 28 octobre 2016 autorisant la création d’un traitement de données à caractère personnel relatif aux passeports et aux cartes nationales d’identité, dénommé « Titres électroniques sécurisés » (TES), repose sur plusieurs motifs. Les uns sont d’ordre politique, les autres dépendent d’un ordre administratif, d’autres s’avèrent d’ordre juridique ou bien encore d’ordre technologique.
En tout état de cause, le fait que le gouvernement ait choisi de procéder par décret pour créer un tel fichier, sans concertation préalable et sans évaluation précise, en dépit de l’article 34 de la Constitution – selon lequel la loi fixe les règles concernant « les droits civiques et les garanties fondamentales accordées aux citoyens pour l’exercice des libertés publiques » –, suscite de nombreuses interrogations.

dimanche, novembre 20 2016

Fausse géopolitique et vraie islamophobie

20 11 2016

peur_de_l__islam.jpg"Géopolitique de la nation France" est un titre alléchant. L’un des cosignataires est de surcroît Yves Lacoste qui, en son temps, a contribué au développement de l'étude de la géopolitique en France et jouit pour cela d’un prestige réel. À la vue des intitulés de chapitre, on est tout de suite plus circonspect : « L’immigration postcoloniale au cœur du trouble » ; « L'islamisme contre la nation » ; « L’immigration, le danger islamiste » ; « Trois objets et critères de détestation : l’Amérique, le sionisme, le néocolonialisme français » ; « La conquête de l'Algérie, un cas très exceptionnel ». La lecture de l'ouvrage ne fait que confirmer le malaise. Il y a une obsession antimusulman, mal cachée derrière une dénonciation de l’islamisme. L’autre cosignataire est Frédéric Encel, lobbyiste pro-israélien bien connu.

Photo : nantes.indymedia.org

vendredi, novembre 18 2016

Ce que pensent les réfugiés : une étude allemande contredit les préjugés

18 11 2016

Un_point_d_accueil_pour_les_demandeurs_d_asile_pres_de_Munich.jpgQui sont les réfugiés arrivés en Allemagne ces trois dernières années ? Comment sont-ils venus ? Avec quels moyens ? Animés de quels espoirs et attachés à quelles valeurs ? A ces questions, une vaste enquête, publiée mardi 14 novembre par l’Institut de recherche sur le marché du travail et les professions de Nuremberg, apporte de nombreuses réponses.
L’une des parties les plus intéressantes de l’enquête – et peut-être celle qui fera le plus réagir, compte tenu de sa tonalité générale qui contredit de façon frontale les discours alarmistes ou anxiogènes sur l’immigration – porte sur les valeurs auxquelles les réfugiés se disent attachés et leur comparaison avec celles des Allemands.

jeudi, novembre 17 2016

Les gouvernants ont-ils intérêt au rapprochement entre police et population ?

17 11 2016

police_vtt.jpgLe 2 novembre 2016, le Think-tank Terra Nova publiait un rapport intitulé « Police et population : pour des relations de confiance » . Ce document d'une cinquantaine de pages, fruit de la réflexion d'un groupe de travail animé par un universitaire, expose quatre postulats sur la légitimité de la police et propose six axes de réformes pour « une police généraliste, territoriale et de contact ». Les rédacteurs estiment en effet que : « en renforçant la confiance dans la police – et des policiers dans la population -, elle est de nature à redonner du sens à l'action policière et à réconcilier durablement les Français avec leur police ». Soit, mais quel est l'intérêt de cette nouvelle étude puisqu'il y en a déjà eu plusieurs sur le sujet depuis 30 ans environ, sans résultat durable et probant ?

Lire la suite...

mardi, novembre 15 2016

Tueurs en série : l’invention d’une catégorie criminelle

15 11 2016

Livre_Aurelien_Dyjak.jpgParmi les figures criminelles récurrentes du fait divers contemporain, le tueur en série occupe une place singulière, de par la nature de sa violence et son caractère sériel. Il a pourtant été négligé par les recherches savantes, notamment par la sociologie, tandis que le public semble particulièrement sensible à sa représentation littéraire, télévisuelle et cinématographique. Au regard de la fascination qu’exerce le tueur en série, renforcée par des ouvrages prétendument scientifiques, il y avait un vide académique à combler.
À partir de l’analyse de l’émergence de la catégorie de serial killer aux États-Unis et de son importation en France, ce livre met à jour un mouvement d’autonomisation de la catégorie de tueur en série laissant à penser que serial killer et tueur en série sont aujourd’hui deux catégories distinctes, remettant par conséquent en cause l’hypothèse d’un genre particulier et universel d’individus.

lundi, novembre 14 2016

In memoriam : Michel Marcus

14 11 2016

michel_marcus_2.jpgNous apprenons avec tristesse le décès de Michel Marcus, qui fut pendant de longues années le Délégué général du Forum européen pour la sécurité urbaine (FESU) et du Forum Français pour la Sécurité Urbaine (FFSU). Ancien magistrat, il fut également conseiller auprès de la Commission des Maires sur la sécurité au début des années 1980, Délégué général adjoint du Conseil National de Prévention de la Délinquance de 1984 à 1987 et Secrétaire Général du Conseil National des Villes de 1989 à 1994, et agit à titre de vice président pour le Centre International pour la Prévention de la Criminalité.

Photo : efus.eu

dimanche, novembre 13 2016

« 13-Novembre », une recherche inédite sur les mémoires traumatiques

13 11 2016

hommage_aux_victimes_attentats_novembre_2015.jpgLes attentats djihadistes du 13 novembre 2015 au Bataclan, aux terrasses des cafés et restaurants des Xe et XIe arrondissements parisiens et aux abords du Stade de France, ont été traumatisants au-delà de l’imaginable pour les victimes, leurs proches, les premiers témoins, mais aussi l’ensemble de la communauté nationale. Depuis cette date, d’autres événements tragiques survenus en France et à l’étranger ont contribué à créer une situation particulière dominée par l’omniprésence de nouveaux attentats.
Le programme « 13-Novembre » est une réponse épistémologique forte qui postule l’approche transdisciplinaire comme clé d’analyse. Comment le souvenir traumatique des attentats du 13 novembre 2015 évolue-t-il dans les mémoires individuelles et les mémoires collectives ?

samedi, novembre 12 2016

Pourquoi j’ai secouru des réfugiés

12 11 2016

Tendre_la_main.jpgJ’ai 45 ans et 2 enfants. Je n'étais pas jusqu’à présent militant politique ou associatif. Dans ma famille on est Corse. Dans les récits que me racontait mon père et dans les expériences que j’ai vécu là-bas, j’ai appris et compris qu’on ne laisse pas quelqu’un en danger sur le bord de la route, d’abord parce que c’est la montagne mais aussi parce que c’est une question de dignité. Ou d’honneur comme on dit.
Le Dimanche 16 octobre en rentrant en voiture de la fête de la brebis à la Brigue avec ma fille de 12 ans, nous avons secourus 4 jeunes du Darfour. C’est dans cette vallée que sont régulièrement secourus hommes mais surtout femmes et enfants qui se trouvent sur ces routes de montagnes et qu’on appelle migrants.

Photo : chagribouille.com

vendredi, novembre 11 2016

Au cœur de la corruption en Guinée, un pilier du capitalisme français

11 11 2016

sotomayor2-corruption-052709-lg-97030167.jpgLes accusations de corruption étaient déjà nombreuses autour du gisement de fer le plus prometteur de la planète, celui de Simandou en Guinée. Les révélations de Mediapart viennent ajouter de lourds soupçons dans un nouveau pan du dossier, inconnu jusqu’à aujourd’hui. Ces éléments impliquent sans équivoque Rio Tinto, la deuxième plus grosse compagnie minière au monde. Ce géant minier a accepté en 2011 de verser 10,5 millions de dollars à François de Combret, conseiller du président guinéen, ancien secrétaire général adjoint de l’Élysée et ex-associé de la banque Lazard. C’est donc un des piliers du capitalisme à la française, à la jonction entre libéralisme et étatisme, qui se retrouve aujourd’hui dans une bien embarrassante position. Il entraîne avec lui le président guinéen, à la réputation déjà largement entamée.

jeudi, novembre 10 2016

Le rapport national sur les drogues de l'OEDT (2016)

10 11 2016

Image_drogues.jpgSelon les dernières données disponibles (2014), le cannabis reste de très loin la substance illicite la plus consommée, aussi bien chez les adolescents qu’en population adulte, avec 17 millions de personnes à l’avoir déjà essayé (soit 41 % des individus âgés de 15 à 64 ans). La proportion d’usagers récents (dans le mois) atteint globalement 6,6 % et son usage régulier (au moins 10 fois par mois) concerne près de 1,5 million de personnes en France.
Le cadre de la politique française de lutte contre l’usage et le trafic de stupéfiants figure dans le Code pénal et le Code de la santé publique. Les orientations de la politique pénale sont définies par les circulaires des gardes de Sceaux vers une systématisation de la réponse des autorités judiciaires. Ainsi, durant les années 2000, le nombre de procédures pour usage simple a très fortement augmenté ; la réponse qui y a été apportée se caractérise par un recours croissant à la fois aux mesures alternatives aux poursuites et aux condamnations judiciaires.

mercredi, novembre 9 2016

Police et population : pour des relations de confiance

9 11 2016

police_vtt.jpgSi ce rapport se focalise plus particulièrement sur la police nationale (plus importante numériquement, elle opère dans les territoires urbains où les rapports avec le public sont particulièrement tendus), sa vocation est plus large : il vise à améliorer les relations entre la population et la police, au sens général du terme, incluant dès lors l’ensemble des forces publiques et privées, nationales et locales, qui œuvrent à la tranquillité et à la sécurité publique. Dans ce sens, ce rapport réaffirme que la légitimité et la confiance que le public accorde aux forces de police constituent une condition centrale de leur action. Avoir confiance, c’est considérer que la police a de bonnes intentions et qu’elle a les compétences pour faire ce qu’elle fait.

mardi, novembre 8 2016

Le virage sécuritaire du droit pénitentiaire : les lois des 3 juin et 21 juillet 2016

8 11 2016

sas_prison.jpgPeu à peu, durant la seconde moitié du XXe siècle, avait été construit un droit pénitentiaire partagé et juridictionnalisé où le contradictoire avait pris une place croissante encore qu'insuffisante. Or ce droit de l'exécution des peines, progressivement et durement concédé, fait l'objet de sapes répétitives. Sous couvert d'application à des catégories particulières de condamnés, sont introduites des procédures jalonnées d'obstacles multiples prenant la forme de conditions supplémentaires de fond, de délai ou d'avis à recueillir. À cela s'ajoute la multiplication des régimes particuliers de détention de plus en plus restrictifs des possibilités d'exercice des droits reconnus aux personnes détenues. Plus encore, nous pouvons soutenir que, de fait, certaines personnes détenues se trouvent exclues du droit commun de l'exécution des peines et, plus largement du droit commun pénitentiaire.

Photo : lefigaro.fr

lundi, novembre 7 2016

De la vidéosurveillance à la vidéoverbalisation : une évolution majeure

7 11 2016

panneau_videoverbalisation_marseille.jpgA quoi sert la vidéosurveillance de l’espace public, c’est-à-dire des rues de nos villes ? Dans un précédent article, nous avons étudié le cas d’une petite ville, dans une démarche de type ethnographique, décrivant de l’intérieur le fonctionnement du Centre de supervision urbaine (CSU). Au final, la vidéosurveillance était apparue essentiellement comme un outil de gestion urbaine de proximité n’ayant que peu de rapport avec la politique locale de sécurité et de prévention. Lorsqu’il s’agissait d’évaluer sa contribution à la lutte contre la délinquance proprement dite, nous nous étions toutefois heurté à l’impossibilité de mesurer précisément le rôle des images enregistrées dans la résolution des affaires. A l’occasion d’une recherche menée cette fois-ci dans une grande ville, nous pouvons proposer d’aller plus loin dans l’analyse du volet répressif. On découvre alors que le principal usage de la vidéosurveillance est en réalité désormais la vidéoverbalisation. Cet usage est autant massif que dissimulé car politiquement peu correct.

  • Demander une copie de cet article en écrivant à l'auteur : mucchielli (at) mmsh.univ-aix.fr

Photo : video-verbalisation.fr

- page 2 de 152 -