Controverses, polémiques, pétitions

Fil des billets

samedi, mars 24 2018

Faut-il libéraliser la SNCF ? Petite déconstruction du discours politique actuel

24 03 2018

TGV_LVI.jpgRapporter les difficultés financières de la SNCF au statut de cheminot et à son statut de monopole public est devenu un leitmotiv. Celui-ci témoigne cependant d’une ignorance quant aux conditions de naissance de la crise du secteur, qui plonge ses racines dans les décennies d’après-guerre. Le rapport Spinetta et les projets de réforme du Gouvernement Philippe s’inscrivent ainsi dans une tendance lourde, à l’œuvre depuis plusieurs dizaines d’années, mais qui s’est fortement accélérée ces dernières années. L’actuelle réforme projetée, qui s’apparente à un « chantage à la dette », n’est que le parachèvement de cette tendance. Le caractère brutal concernerait ainsi davantage la forme que le fond et, sans mésestimer ses conséquences sociales relatives à la suppression programmée du statut, la réforme en cours ne fait que consacrer une tendance entreprise depuis un certain temps.

Photo : laviedesidees.fr

vendredi, mars 16 2018

L’inefficace répression contre les drogues et la prostitution

16 03 2018

Societe-prostitution-politique.jpgLa Catastrophe invisible (1) n’est pas qu’une sociologie de l’héroïne. Elle présente aussi un dossier à charge contre l’imbécillité meurtrière de la politique française en matière de drogues. Avec 40 000 décès entre 1970 et 2005, le réquisitoire est accablant contre la loi du 31 décembre 1970. Adoptée après 1968 par une droite revancharde et renforcée dans les années 1980 par une gauche démagogue, elle a condamné la toxicomanie à la clandestinité, et favorisé les dérives délinquantes, les empoisonnements aux produits frelatés et des milliers de contaminations par le sida et les hépatites. Combien de pertes humaines a-t-il fallu subir avant que soient adoptées la vente libre des seringues, la réduction des risques, la substitution et les salles de shoot ?

Photo : liberation.fr

dimanche, mars 11 2018

Qui veut casser le service public ? Et la sécurité ?

11 03 2018

Curieusement alors que le nouveau pouvoir exécutif a eu la démonstration d’un malaise profond au sein de diverses administrations, il évoque sans beaucoup de respect pour l’ensemble des fonctionnaires un plan visant à diminuer de 120.000 fonctionnaires deux des trois fonctions publiques.
Ainsi 70.000 postes doivent disparaître dans la fonction publique territoriale. On peut d’ailleurs s’interroger quant à la cohérence de cette requête de l’état puisqu’il n’est pas l’employeur de ces fonctionnaires, mais il est vrai qu’il est assez aisé de demander aux autres de faire des efforts.
Pour l’état, c’est donc 50.000 postes qui vont disparaitre, sur près de 2 millions de fonctionnaires dans les diverses administrations.

Lire la suite...

mercredi, février 28 2018

La fin de l’impunité : #metoo et #balancetonporc

28 02 2018

À la fin de l’année 2017, plus d’une trentaine d’actrices ont accusé le producteur Harvey Weinstein de s’être rendu coupable de harcèlement, d’agression sexuelle ou de viol à leur encontre. Peu de temps après, des millions de femmes ont posté le message « me too » (« moi aussi ») sur Twitter, Snapchat, Facebook et les autres plateformes de réseaux sociaux à la suite de l’appel de l’actrice Alyssa Milano. Celle-ci a alors expliqué qu’elle s’était elle-même inspirée de la militante afro-américaine Tarana Burke qui avait lancé en 2007 une campagne déjà intitulée « Me too », mais hors d’Internet, afin de dire aux survivantes d’abus sexuels qu’elles n’étaient pas seules. En lançant cette campagne sur les réseaux sociaux, Alyssa Milano espérait que celle-ci déplacerait l’attention de Weinstein vers ses victimes tout en « permettant aux gens de réaliser l’ampleur du problème ». En France, la veille même du jour où Milano a lancé le mot d’ordre « #metoo », une campagne analogue avait débuté sur les réseaux sociaux avec comme hashtag « balance ton porc ».

jeudi, février 22 2018

Le registre des armes à feu : cafouillage ou réalité politique ?

22 02 2018

armes-epaule-registre.jpgErreurs dans la méthodologie employée, collecte de données trop souvent partisanes, émotivité des uns, radicalisme des autres, le spectre entourant le discours sur le registre des armes à feu ressemble à bien d’autres débats où tout semble avoir été dit et pourtant, des questions demeurent. Est-ce que la simple possession d’une arme à feu fait de son propriétaire légitime un individu potentiellement dangereux ? Pourquoi cette obstination du Québec à vouloir le ressusciter lorsque le reste du Canada n’a pas cru bon de le rouvrir depuis son abolition en 2012 ? Sur quel principe repose cette interdiction alors que les armes dites prohibées ou à autorisation restreinte sont déjà sous contrôle du gouvernement fédéral depuis 1943 ?

Photo : ici.radio-canada.ca

dimanche, janvier 7 2018

Jusqu’où le médicosocial doit-il être le bras armé des politiques répressives ?

7 01 2018

Travail_medico_social.jpgIl y a 10 ans était adoptée une loi dite « prévention de la délinquance » largement commentée en son temps (loi du 5 mars 2007). Il faut dire qu’elle marquait un tournant en ce qu’elle prévoyait dans nombre de ses dispositions le partage d’informations entre les maires et les professionnels d’action sociale, particulièrement en ce qui concerne les familles connaissant des difficultés éducatives.
Même si elle n’a pas été couronnée des effets attendus par certains, craints par d’autres – et ce malgré toutes les chartes nationales visant à faciliter le partage - elle n’a jamais été remise en discussion politique et législative. Bien au contraire : il est désormais politiquement établi que les acteurs sociaux doivent participer à des objectifs aussi divers que la lutte contre la fraude, au repérage de la radicalisation ou la lutte contre l’immigration clandestine.

Lire la suite...

vendredi, décembre 22 2017

Lafarge et le terrorisme: l’Assemblée nationale a fermé les yeux

22 12 2017

La_cimenterie_Lafarge_dans_le_nord-est_de_la_Syrie.jpgC’est un mercredi tombé un peu dans l’oubli. Le pays pansait ses plaies, six jours après la tuerie de Nice. Ce 20 juillet 2016 au matin, la mission parlementaire d’information « sur les moyens de Daech » remettait, par l’entremise de son président Jean-Frédéric Poisson (LR) et de son rapporteur Kader Arif (PS), le fruit de ses six mois d’enquête au président d’alors de l’Assemblée nationale, le socialiste Claude Bartolone.
Au cours d’une conférence de presse, Jean-Frédéric Poisson tirait les conclusions du rapport et assurait qu’aucune entreprise européenne, a fortiori française, n’avait financé l’organisation terroriste. Au passage, le député en profitait pour dédouaner de manière catégorique le cimentier français Lafarge, suspecté d’avoir renfloué les caisses de l’État islamique (EI).

Illustration : lemonde.fr

jeudi, décembre 7 2017

Le procès politique de la sociologie. Regard croisé France-Amérique

7 12 2017

C__est_celui_qui_dit_qui_y_est.jpgLes chercheurs en sciences sociales sont régulièrement accusés d’être biaisés en raison de leurs opinions politiques de gauche, ce qui expliquerait par ailleurs la défiance croissante des conservateurs dans la communauté scientifique que l’on observe notamment aux États-Unis. Pourtant, bien que les chercheurs états-uniens soient majoritairement liberal, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils soient biaisés. C’est une chose d’adopter des opinions de gauche, c’en est une autre de laisser ces opinions déformer les productions scientifiques au point qu’elles ne sont plus scientifiques du tout. Les données actuelles ne permettant pas de soutenir l’hypothèse d’un « liberal bias », ces accusations demeurent à l’état de mythe. De plus, les critiques du libéralisme ne rapportent aucune corrélation statistique entre l’activisme des chercheurs et la défiance des conservateurs dans la communauté scientifique, encore moins une relation de cause à effet.

Illustration : bedetheque.com

lundi, décembre 4 2017

Affaire Airbnb : le gouvernement a laissé faire depuis 2016

4 12 2017

La_carte_airbnb.jpgAirbnb propose aux loueurs de les payer sur une carte de crédit rechargeable, invisible de l’administration fiscale. Cette carte prépayée permet à son titulaire de l’utiliser dans la limite du montant crédité par Airbnb. Elle est émise par Payoneer depuis Gibraltar, où l’entreprise américaine a obtenu le statut d’Electronic money institution. En clair, elle est autorisée à délivrer des moyens de paiement dans toute l’Union européenne. Depuis 2014, la carte Airbnb/Payoneer est un bon plan qu’on se passe entre propriétaires. Le gouvernement rechigne à imposer de nouvelles règles aux plateformes de location touristique meublée.

Photo : franceinter.fr

jeudi, novembre 23 2017

Des dizaines de députés ont utilisé l'IRFM pour financer l'acquisition d'une permanence

23 11 2017

Ex_deputes_France_Info.jpgA l'issue des élections de juin, 432 députés ont fait leurs adieux à l'Assemblée nationale. Parmi eux, 250 avaient exercé au moins deux mandats au Palais-Bourbon. Franceinfo a enquêté sur le financement des permanences de ces 250 députés "historiques" et les a contactés individuellement, obtenant des retours pour 152 d'entre eux. Cette longue série d'entretiens, associée à un travail de recoupements auprès des services fiscaux, a permis d'identifier 71 propriétaires, soit près d'un élu sur deux. Ce chiffre aurait sans doute été encore plus élevé sans le silence troublant de certains ex-députés qui n'ont pas répondu – et sans les possibles mensonges ou omissions de certains autres.

Illustration : francetvinfo.fr

mercredi, novembre 22 2017

Des assistants de service social refusent d'être instrumentalisés par une préfecture

22 11 2017

Par communiqué du 26 octobre 2017 (http://www.anas.fr/attachment/920474/), l’ANAS informait avoir saisi le 24 octobre 2017 le Président du Conseil Départemental de l’Essonne pour contester l’utilisation du service social et plus particulièrement des assistants de service social de cette institution dans le but de réaliser les enquêtes préfectorales dans le cadre de procédures d’opposition à l’acquisition de la nationalité française à raison du mariage. L’ANAS en conteste la compatibilité légale et déontologique avec la profession d’assistant de service social.
L’équipe de Secretpro.fr a été sollicitée par les médias à ce sujet, avant et après la réponse du Président du Conseil Départemental. Nous reprenons ici les éléments de cette réponse et proposons en une série de remarques notre analyse.

mardi, novembre 7 2017

Immigration, culture et crime : l'utilisation problématique de recherches états-uniennes

7 11 2017

Nadine_Morano_en_2012.jpgL’une des constantes des débats académiques français sur la question des liens entre culture, immigration et criminalité est la mobilisation de références états-uniennes. Loin de faire l’objet d’un consensus, les questions touchant au lien entre immigration, culture et crime sont pourtant particulièrement débattues outre-Atlantique. Il suffit d’effectuer une recension de la littérature existante pour s’apercevoir que la surcriminalité des immigrés, contrairement à ce qu’écrivent certains auteurs français, n’est pas un enseignement classique de la criminologie états-unienne : aucun consensus clair ne ressort des recherches existantes, tant sur le plan théorique que s’agissant des études empiriques quantitatives. L’utilisation sélective d’études états-uniennes pose ainsi problème.

  • Demander le PDF de cet article à l'auteur ( julien.larregue (at) univ-amu.fr )

Photo : buzzfeed.com

dimanche, novembre 5 2017

Petit manuel pour lutter contre les idées simplistes sur le harcèlement sexuel

5 11 2017

Rassemblement_contre_les_violences_sexuelles.jpgLes révélations de l’affaire Weinstein, du nom du producteur aux Etats-Unis qui est accusé de viol par quatorze femmes et d’agression sexuelle par près d’une centaine d’autres, ont permis une certaine libération de la parole sur les réseaux sociaux, notamment en France à travers les hashtags #balancetonporc et #moiaussi.
Une libération qui ne met évidemment pas fin au machisme ancré dans la société depuis des siècles, en témoignent des réactions que vous avez probablement dû entendre à la radio, à la maison ou au travail.

Photo : lemonde.fr

jeudi, octobre 26 2017

Pour une nouvelle civilité sexuelle

26 10 2017

Harcelement_sexuel_Severin_Millet.jpg« Balance ton porc : le grand délathon a commencé », a écrit la journaliste Elisabeth Lévy. Et Alain Finkielkraut d’en rajouter : avec ce hashtag dont la vulgarité et la brutalité passent l’imagination, c’est, selon lui, la fin de la plus élémentaire présomption d’innocence, tous les hommes brutalement transformés en porcs, cependant que sonne le glas d’une époque révolue, celle de la mixité heureuse et du respect des manières, cœur de la civilisation des mœurs, fierté d’une certaine identité française. Je n’en reviens pas. Je me demande si nous vivons dans le même monde.

Lire la suite...

jeudi, octobre 19 2017

La relation entre pornographie et hypersexualisation

19 10 2017

Harcelement_sexuel.jpgLe présent article tend à démontrer le lien existant entre la prolifération invasive de la culture pornographique et son impact à travers toutes les strates de la vie sociale, peu importe le sexe, l’âge ou l’orientation sexuelle de la personne. Lien relevant à la fois de l’évolution instrumentalisée en ce qui a trait à l’accessibilité aux images devenues hors de tout contrôle et à la fois du comportement de l’être dans toute sa complexité, dont l’hypersexualisation. Pointe de l’iceberg dépassant le caractère de simples photos ou de films dits explicites et que tout le monde croit connaître : celle d’être prisonnier de ses propres pulsions lorsque la crudité des images offertes par simple procuration devient réalité.

Photo : youtube.com/watch?v=ZyokVj9O6zE

- page 2 de 14 -