C’est avec un très grand étonnement que l’on prend connaissance, par une dépêche de l'AFP du mardi 3 novembre au soir, des déclarations du ministre de l’Intérieur Brice Hortefeux, relatives à la possibilité d’instaurer un « couvre-feu ciblé sur des mineurs délinquants de moins de 13 ans ». En effet, au terme des connaissances disponibles et des données statistiques publiées (inclus la parution le 20 octobre 2009 des dernières statistiques judiciaires), on ne voit absolument pas sur quoi peut reposer ce nouvel emballement politico-médiatique. Faisons au moins les observations suivantes sur l’argumentation du ministre, les premières sur les chiffres qu’il cite, la dernière sur le phénomène très concret qu’il prétend combattre ainsi. Lire la suite

Lire aussi l'article de Chloé Leprince dans Rue 89.
Et celui de Estelle Maussion dans La Croix.
Pour rappel, lire la "Note de (re)cadrage statistique sur la délinquance des mineurs" parue dans la revue Champ pénal.