Image_Enron.jpg L’examen des rituels défensifs des élites politiques et économiques nous permet de mieux comprendre les raisons, justifications et circonstances qui font en sorte que les infracteurs présumés de crimes en col blanc échappent plus souvent qu’autrement à la justice. Dans ce livre, nous examinons les théories qui sont évoquées pour expliquer les conduites d’acteurs en position de mobiliser des stratégies de défense qui ne sont pas accessibles, en général, aux criminels communs. Aborder les crimes en col blanc sous l’angle de la négociation de plaidoyer (plea bargaining), c’est prendre le risque de réfléchir à des crimes qui façonnent notre vie de tous les jours, notamment à l’ère de crises économiques sévères comme celles ayant secoué l’ère post Enron. La recherche proposée se situe dans un contexte d’histoire immédiate, une façon de saisir les problématiques contemporaines et de tenir compte de temporalités différenciées. De fait, pour mettre en contexte des crimes récents, ainsi que la mouvance des voies de règlement adoptées pour les « coupables », sur la base de l’étude du cas Enron, nous proposons une explication des crimes en col blanc : la théorie des systèmes de privilèges et de barrières.

Illustration : slate.fr