mardi, octobre 22 2019

L’université Paris 1 suspend une formation (bidon) à la « prévention de la radicalisation »

22 10 2019

La formation sur deux jours devait se tenir les 21 et 22 novembre prochain à l’université Paris 1. Intitulée « Prévention de la radicalisation : compréhension d’un phénomène et détection des signaux faibles », elle devait s’adresser aux cadres de la fonction publique, enseignants, policiers, militaires… comme aux élus, avocats ou dirigeants d’entreprise.
Alors qu’une grande partie des enseignants avaient découvert son existence par un article de Capital, beaucoup se sont émus des intitulés retenus comme des personnalités choisies au sein du programme. En 16h, et pour la modique somme de 890 euros, les participants étaient invités à suivre un programme « express ». « Le djihadisme en Islam » et la « naissance de l’islam politique » étaient abordés en 2h, alors qu’il ne fallait apparemment que 3h pour « comprendre le contexte international et le monde arabo-musulman ». Certains intitulés trahissaient une vision géopolitique plutôt manichéenne. « L’Occident, les espaces démocratiques et la laïcité dans les yeux et la rhétorique des “radicalisés”. Comment nous voient-ils ? », pouvait-on ainsi lire sur la maquette. 2h étaient enfin consacrées à la prévention du « fanatisme dit non violent », décrit comme une « antichambre du djihadisme ».

lundi, octobre 21 2019

Un Printemps libanais ?

21 10 2019

LEBANON-PROTESTS/Les Libanais étaient des centaines de milliers dimanche à réclamer dans une ambiance festive le départ d’une classe politique accusée d’incompétence et de corruption, une mobilisation inédite qui devrait conduire le gouvernement à annoncer lundi la mise en œuvre de réformes longtemps attendues.
De Beyrouth à la ville à majorité sunnite de Tripoli, dans le Nord, en passant par les localités chiites du sud et les villes druzes ou chrétiennes de l’est, de nombreux Libanais ont défilé dans un élan exceptionnel d’unité pour exprimer leur ras-le-bol, au 4e jour d’un mouvement qui paralyse le pays.

Photo : ouest-france.fr

jeudi, octobre 17 2019

La reconnaissance faciale, nouvelle offensive sécuritaire massive

17 10 2019

Reconnaissance_faciale.jpgLa reconnaissance faciale est à la mode. Une vague inédite d'articles de presse y est consacrée, qui correspond à une nouvelle offensive marketing des industriels de la sécurité, soutenue par certains élus (le plus connu étant Christian Estrosi, maire de Nice). Comme pour la vidéosurveillance sur laquelle elle s'appuie pour fonctionner, la vogue annoncée de reconnaissance faciale repose sur l'alliance entre ce marketing, ces discours politiques, une bonne médiatisation (un bon "Plan Com") ainsi que la crédulité générale quant aux effets quasi-miraculeux des nouvelles technologies qui caractérise les imaginaires collectifs de notre modernité numérique. Il y a pourtant loin de la théorie à la pratique, et les enjeux pour la démocratie sont plus lourds que jamais.

Photo : france24.com

mercredi, octobre 16 2019

Lubrizol : la sous-traitance, catalyseur de catastrophe industrielle

16 10 2019

Usine_de_Lubrizol.jpgPour comprendre l’incendie qui a ravagé l’usine Lubrizol à Rouen fin septembre, il nous faut revenir 18 ans en arrière, lors de l’explosion meurtrière de l’usine Grande Paroisse-AZF du 21 septembre 2001 à Toulouse. En effet, le rapport d’enquête parlementaire déposé début 2002 sur cette explosion et, de manière plus générale, sur la sécurité des installations industrielles, dénonçait le fait que les règles du droit du travail et de l’environnement avaient été systématiquement bafouées malgré les évaluations d’inspecteurs du travail et le classement à risque des installations.
En outre, ce rapport précisait que la pression croissante des impératifs de rentabilité a entraîné la marginalisation des salariés, notamment par le développement de la sous-traitance en cascade. On avait en bout de chaîne des intérimaires n’ayant reçu pour toute formation qu’une seule heure d’explication sur les produits qu’ils allaient manipuler.

Photo : theconversation.com

mardi, octobre 15 2019

Nos belles valeurs et les mots du gentil Monsieur Blanquer mettent les musulmans sous clé

15 10 2019

Le ministre Blanquer a des convictions; est-ce bien raisonnable d'abuser de son poste pour les imposer au contraire de la loi? Est-ce seulement réaliste, de demander à des directeurs, des directrices, de s'ériger, en plus de leurs tâches épuisantes, en maîtres et maîtresses de morale d'adultes mères d'élèves qui, mêmes voilées, ne sont pas des sauvages qu'il faudrait réformer ?
Monsieur Blanquer me fait penser à d'autres hommes, qui ont su accabler des femmes agressées. L'indécente mini-jupée a fini violée, l'avait-elle cherché? L'insolente voilée a été humiliée, elle l'a bien mérité! Nous la convaincrons, pour son bien, de changer. Petit garçon qui pleure, écoute ton ministre et parle à ta maman: si elle se dévoilait, tu pleurerais moins.

vendredi, octobre 11 2019

Les Kurdes du Rojava sous la menace d'une disparition

11 10 2019

SYRIA-SECURITY/TURKEYLes livres d’histoire retracent le cynisme sans limites de responsables politiques maniant la ruse, la déloyauté, la cruauté... L'actualité de ces derniers jours nous fait vivre cela. Trump, Président américain, s’est entendu avec Erdogan, Président turc, pour que le second puisse s’attaquer aux Kurdes et à l'état démocratique égalitaire unique et exemplaire dans cette partie du monde : le Rojova.
Les Kurdes ont pourtant joué le rôle absolument majeur et décisif dans la victoire contre Daech en Syrie. Une catastrophe se prépare. L’espoir ne reviendra que si ceux qui ne veulent pas un monde dirigé par la barbarie sauvent le peuple kurde du sort que Trump et Erdogan veulent sceller. Il faut agir de toute urgence.

Photo : lemonde.fr

jeudi, octobre 10 2019

Le péché originel de la psychiatrie

10 10 2019

camisole_de_force.jpgLa question de la restriction des libertés des malades mentaux se pose depuis la naissance de la psychiatrie comme discipline médicale, c’est-à-dire selon les historiens de la spécialité depuis la Révolution française. Depuis cette époque, folie et liberté constituent les deux faces indissolublement liées d’une même médaille.
Au risque de surprendre le lecteur, nous soutiendrons en ces lignes que la thématique de la contrainte et de l’enfermement demeure comme une sorte d’impensé de la psychiatrie, presque son point aveugle, son paradoxe essentiel. Nous en prendrons pour preuve la régression permanente de la psychiatrie hospitalière en matière d’isolement, de contention et de contrôle des patients depuis les années 1990.

Photo : wikipedia.org

mardi, octobre 8 2019

Lubrizol : pourquoi la responsabilité des pouvoirs publics est impossible à écarter

8 10 2019

Conference_de_presse_du_prefet_de_Seine_Maritime_3_octobre_2019.jpgAu vu de la contamination des sols et de l’air jusqu’en Belgique à la suite de l’incendie qui a dévasté le site le 26 septembre dernier, et surtout de l’interdiction de consommer des produits agricoles sur plus de 200 communes à l’heure actuelle, il est intéressant de regarder ce que dit le PPRT (Plan de protection des risques technologiques) de l’usine de Lubrizol – inchangé depuis 2014 – à propos de la protection des habitants et des activités économiques en cas d’incendie ou d’explosion.
Nous verrons aussi que ce sinistre est la conséquence directe des réformes législatives dans les installations classées depuis 10 ans visant à alléger toujours plus les conditions de sécurité.

dimanche, octobre 6 2019

Emmanuel Macron relance le débat nauséabond sur l'immigration

6 10 2019

Emmanuel_Macron_television_15_octobre_2017.jpgNous sommes les contemporains d’une sixième extinction de masse des espèces vivantes et d’un dérèglement climatique en train de rendre inhabitables des portions croissantes de la planète. La course aux armements nucléaires est relancée entre grandes puissances. Le système financier mondial convulse dans un état de surchauffe permanente, et le doute plane sur l’aptitude d’un quelconque acteur à maîtriser le prochain krach. Mais il est urgent de débattre de l’immigration.
Tel est en tout cas « le bon plaisir » du président de la République, qui a voulu la discussion qui aura lieu ce lundi à l’Assemblée nationale sur la politique migratoire, alors même que le sujet était loin d’être saillant dans les remontées du fameux « grand débat » de ce début d’année.

samedi, octobre 5 2019

Incendie de Rouen: Lubrizol, une usine toxique et opaque

5 10 2019

incendie-lubrizol.pngQuels produits ont brûlé ? Quelles substances ont été rejetées dans l’air ? Où sont-elles retombées ? Cinq jours après un gigantesque incendie dans l’usine Lubrizol de Rouen, beaucoup de questions restent sans réponse.
La liste des produits dangereux présents sur le site industriel n’est pas tenue secrète. Elle figure dans des rapports de l’inspection des installations classées de 2016 auxquels Mediapart a eu accès. On y trouve notamment les sels de zinc dithiophosphorique et leurs dérivés, particulièrement toxiques, qui servent à donner des propriétés anti-corrosion et anti-usure à de nombreuses huiles.

Photo : mediapart.fr

jeudi, octobre 3 2019

L’internat scolaire : une ressource pour les jeunes et pour les parents

3 10 2019

L’internat n’est plus, aujourd’hui, synonyme de grisaille pour les parents ou les adolescents. Au-delà de conditions d’hébergement plus douces que naguère, il peut offrir des conditions de travail favorables, et un cadre quotidien qu’apprécient beaucoup d’internes. La distance qu’il crée, de fait, avec la famille, permet aux adolescents de se construire, de gagner en autonomie et de s’émanciper.
Si, au final, cette recherche sociologique a donné à voir des internes plutôt satisfaits de ce qu’ils vivent, ainsi que des parents regrettant rarement leur choix, si l’internat scolaire paraît souvent en mesure de répondre aux attentes qui lui sont aujourd’hui adressées, il serait hasardeux d’en tirer la conclusion qu’il s’agit d’une « solution miracle » comme on a pu le lire dans certains journaux.

mercredi, octobre 2 2019

Eric Zemmour est un délinquant et un pyromane

2 10 2019

Cyril BittonM. Zemmour, condamné pour « incitation à la haine raciale » pérore dans plusieurs médias dont Le Figaro et Paris Première. Mais samedi, il a eu droit à trente-deux minutes de haine sans contradicteur en direct sur la chaîne LCI, filiale de TF1 et propriété du groupe Bouygues. C’est une infamie. Il doit être traité pour ce qu’il est : un délinquant et un pyromane.
on discours, prononcé au cours d’un meeting d’extrême droite organisé samedi 28 septembre par des proches de Marion Maréchal ex-Le Pen, est d’une violence insensée. Il appelle ouvertement à « se battre » contre « une armée d’occupation » dont « l’uniforme » serait « la djellaba », assimile explicitement les musulmans aux nazis. Il franchit un nouveau palier dans l’inacceptable en proclamant la mort de la République et en appelant à la guerre civile afin de repousser « l’invasion » et de « restaurer » la France catholique éternelle.

mardi, octobre 1 2019

Lubrizol : les gens du voyage en première ligne (mais qui s'en soucie ?)

1 10 2019

Gens_du_voyage_Lubrizol.jpgÀ 500 mètres de l’usine Lubrizol qui a brûlée dans la nuit du 26 septembre 2019 se situe l’aire d’accueil des gens du voyage de Rouen/Petit-Quevilly, qui est gérée par la métropole de Rouen. Pour ce terrain situé en zone Seveso, qui ne possède aucun local de confinement, aucun plan d’évacuation n’avait été prévu. Pendant la nuit de l’incendie, et contrairement aux autres habitants du voisinage, les habitants des trente caravanes de l’aire n’ont reçu aucune information. Le seul message à leur attention a été le suivant : « Si vous voulez évacuer, faites-le, mais les caravanes restent ici. »
- Lire cet article sur Lundi matin
- Lire aussi "Les gens du voyage, victimes invisibles de Lubrizol" (Libération)
- Découvrir l'article de Lise Foisneau, « Dedicated Caravan Sites for French Gens du Voyage » (Health and Human Rights Journal, 2017).

lundi, septembre 30 2019

« Ils veulent la guerre (à la drogue) ? Ils l’auront »

30 09 2019

ligne_de_cocaine.jpgNotre histoire contemporaine est jonchée d’erreurs stratégiques décidées par nos élites politiques et militaires. En 1917, le commandement des armées est confiée au général NIVELLE qui n’a d’autre idée que de continuer la guerre de tranchée sacrifiant ainsi des dizaines de milliers de soldats dans des attaques aussi vaines que meurtrières. Il a été surnommé « le boucher » pour son obstination et remplacé rapidement à la suite de mutineries de plus en plus nombreuses.

Lire la suite...

dimanche, septembre 29 2019

Une usine classée Seveso brûle et les télés regardent ailleurs

29 09 2019

chirac-rouen2_0.jpg« À 15 kilomètres de Rouen, l’air est irrespirable. Il tombe une pluie aux dépôts noirâtres. On se sent complètement abandonnés. » Sur mon écran, les messages de ce type se multiplient, accompagnés d’effrayantes photos des effets de la pluie d’hydrocarbures. Le drame s’est produit à 11h58, comme l’indique fièrement Louis Laforge, présentateur de Franceinfo, dans un tweet : « Quand, en direct à 11h58, en pleine édition spéciale sur l’incendie de l’usine Lubrizol, on me glisse dans l’oreille “Chirac”… une autre journée commence ! » Une autre journée commence pour les télés. La journée de centaines de milliers de personnes touchées par les retombées de l’incendie, elle, se poursuit, mais plus personne ne s’en soucie. À l’antenne, le présentateur subodore : « On va peut-être parler un peu moins de l’incendie. » En réalité, on ne va plus en parler du tout. Pendant des heures, les chaînes d’info ne consacrent plus un mot, plus une image, même pas un bandeau à une catastrophe écologique majeure.

- page 1 de 197