image_Marin_ele_pen_marseille_mars_2012.jpgLors d'un meeting à Marseille (4 mars), Marine Le Pen a promis la "tolérance zéro". Pourtant, la sécurité est la grande absente de son programme pour 2012. En la matière, la candidate utilise les vieilles recettes et amalgames de l’extrême droite. Son projet ne comporte aucune proposition nouvelle et concrète pour lutter contre l’insécurité : la plupart des mesures ont déjà été mises en place depuis 2007 ou sont inapplicables, comme le révèle cette note de décryptage du programme de la candidate du Front national.