Photo_jeune_chomeur_molex.unblog.fr.jpgTout a-t-il été dit sur le phénomène social qui détruit la vie de millions de personnes ? Entreprendre un rapport sur l’état du chômage en 2011 et la situation des chômeurs, chômeuses et précaires, ce n’est pas seulement mettre en perspectives des événements, des faits, des analyses qui prennent ainsi un relief particulier. C’est aussi prendre conscience que le chômage est un fait social global qui ne se résume pas en des statistiques.
Le chômage, ce n’est pas seulement « la principale préoccupation des Français » et ce n’est pas seulement le nombre d’inscrits à Pôle emploi. Pour les intéressés, c’est avant tout une réalité quotidienne qui se traduit par le décompte angoissé des ressources disponibles parfois au jour le jour, par le regard des autres à travers la stigmatisation que certains responsables politiques se complaisent à manier systématiquement.
L’année 2011 a en effet été l’année de tous les records. Celui du nombre de chômeurs, certes. Mais aussi celui de la tentative sans précédent de la part du pouvoir politique actuel de rendre les personnes sans emploi responsables du chômage lui-même.