enfants_violence_conjugale.jpgPar ce dossier, l’ONED souhaite contribuer à une meilleure prise en compte des enfants exposés aux violences conjugales et à leur protection. L’enfant exposé à des violences conjugales se développe en effet dans un contexte néfaste, propice à l’émergence de difficultés, de troubles et de retards. Il est également particulièrement exposé au risque de maltraitance. La violence conjugale altère l’exercice de la parentalité et compromet le développement de l’enfant. Cela justifie qu’une attention spécifique soit portée à l’égard des enfants. Le traitement psychosocial des violences conjugales implique donc non seulement les acteurs sociaux et les soignants, autour de la victime des violences et le cas échéant de l’auteur, mais aussi les acteurs de la protection de l’enfance qui agissent avec l’enfant et ses parents. Le traitement judiciaire essentiellement tourné vers l’aspect pénal et la protection des femmes par l’intervention du juge aux affaires familiales notamment, implique de la même manière la justice des mineurs, dans son volet civil. Nous constatons pourtant aujourd’hui qu’il existe un déficit de prise en compte de cette problématique dans le champ de la protection de l'enfance. Pourtant, les outils et les connaissances existent pour aider les professionnels.