le_93.jpgEn Seine-Saint-Denis, les jeunes sont moins nombreux à poursuivre leurs études, quel que soit l’âge, que dans les départements voisins. Bien qu’en nette progression pour le bac et le second cycle, la part des diplômés reste globalement plus faible qu’ailleurs. 30 % des jeunes n’ont aucun diplôme et seuls 12 % ont un diplôme de second cycle, contre respectivement 20 % et 25 % en moyenne en Ile-de-France. Ainsi, les jeunes de Seine-Saint-Denis éprouvent-ils plus de difficultés à s’insérer sur le marché du travail. Ils sont davantage touchés par le chômage et occupent plus souvent un emploi précaire.
En Seine-Saint-Denis, un jeune sur trois dispose de son propre logement. Quel que soit l’âge, cette part est moins importante qu’à Paris, dans les Hauts-de-Seine ou le Val-de-Marne. A âge égal, diplômes et emplois équivalents, les jeunes de Seine-Saint-Denis décohabitent moins que ceux des départements voisins. Les jeunes résidant chez leurs parents sont plus souvent actifs en Seine-Saint-Denis qu’ailleurs et leurs conditions de logement sont plus difficiles.

  • Lire ces deux études de l'INSEE ici et ici.

Illustration : dms-93.skyrock.com