jeunes_et_alcool.jpgLes résultats du Baromètre santé Inpes 2014 indiquent qu’un nombre croissant de jeunes pratiquent l'alcoolisation massive. La hausse des consommations excessives d’alcool chez les 18-25 ans est une tendance relevée par les Baromètres santé depuis dix ans. Cette recherche d'ivresse, qui s'apparente au binge drinking des Anglo-saxons, est étudiée pour la première fois en France.
Ce phénomène s’observe majoritairement chez les jeunes : 14 % des 15-24 ans, 10 % des 25-34 ans, et 6 % des 35-44 ans sont concernés. En dix ans, la proportion de jeunes ayant connu un état d’ivresse dans l’année est passée de 33 % à 46 % et la part de ceux ayant connu au moins trois ivresses dans l’année a presque doublé, passant de 15 % à 29 %. Cette tendance à la hausse s’observe plus particulièrement chez les jeunes femmes et notamment chez les étudiantes : 28 % d’entre elles déclarent au moins trois ivresses dans l’année en 2014, contre 19 % en 2010 et « seulement » 8 % en 2005. Ces chiffres restent stables parmi les étudiants garçons.

Photo : infomagazine.com