Clefs_porte_prison_Le_Monde.jpgAlors que le nombre de détenus en France au 1er mars devrait atteindre un nouveau record historique, la population carcérale en Europe connaît une évolution inverse. Selon l’étude annuelle du Conseil de l’Europe, le nombre de personnes détenues dans les prisons européennes a enregistré une baisse de 6,8 % en 2015. Le secrétaire général du Conseil de l’Europe, s’en félicite. Il y voit « une évolution positive ». Car cela correspond aux recommandations du Conseil en matière de politique pénale. M. Jagland réaffirme ainsi qu’« un recours accru à des sanctions alternatives n’entraîne pas nécessairement une augmentation du taux de criminalité mais peut aider à la réinsertion des délinquants et à la résolution du problème de la surpopulation carcérale ».

Photo : lemonde.fr