Alerte_attentat.jpgDans un contexte de dissémination territoriale du risque terroriste, d’autres événements viennent accentuer les enjeux de sécurité des lieux scolaires, comme ceux récents au Lycée de Grasse : un élève y a fait irruption pour faire feu sur d’autres élèves, peut-être dans une logique de vengeance. Il n’y a aucun mort et les blessés ne semblent pas dans des états préoccupants. Mais cela relance la question de la sécurité dans les lieux scolaires. En réalité il n'est ni possible ni raisonnable de mettre des portiques de sécurité à l’entrée des collèges et des lycées.
Plus largement, cela pose la question de savoir s’il est possible et souhaitable de transformer les lieux scolaires en « forteresses » ? En fait, l’issue n’est plus uniquement dans les solutions de protection, y compris physique. La sécurité de tous dépend de la vigilance de chacun et de la revalorisation des comportements civiques.

Photo : theconversation.com