danger_extreme_droite.JPGCertains parmi vous, parfois des proches, font savoir qu’ils n’iront pas aux urnes, ou qu’ils voteront blanc, ou alors nul. J’ai écouté. Sans morgue ni arrogance, mais sans états d’âme non plus, je voudrais vous dire deux ou trois choses.
Non les amis, un centriste et un fasciste, ce n’est pas la même chose. L’histoire nous l’enseigne. L’extrême-droite, même relookée et maquillée, n’est pas républicaine et ne défend pas les plus faibles. En ce qui me concerne, c'est un principe, je ne veux pas que la discrimination soit inscrite dans la Constitution. Je ne veux pas de préférence nationale. Je préfère le droit à la force, l’égalité à l’ordre, la culture au folklore et l’échange au repli.