Fraude_fiscale_de_google.jpgL’optimisation fiscale n’est pas une pratique nouvelle, pourtant on en entend de plus en plus parler. D’abord, les pratiques d’évitement fiscales ont été largement commentées dans la presse du fait des affaires dévoilées au Luxembourg (Luxleaks), où certaines entreprises avaient négocié des conditions d’imposition très avantageuses avec le fisc. Ensuite, parce que les montants en jeu sont importants : l’optimisation fiscale fait perdre à la France environ 20 milliards de dollars par an (soit un tiers environ des recettes d’impôts sur les sociétés), à l’Allemagne environ 15 milliards, aux États-Unis près de 190 milliards. Au niveau mondial, le manque à gagner fiscal est estimé à plus de 500 milliards de dollars par an. Ensuite, parce que les championnes de l’économie numérique en pleine croissance sont aussi souvent celles de l’optimisation fiscale, la nature immatérielle de leurs activités décuplant les possibilités.

Photo : barlamane.com