manchester_mosque.jpgIl y a fort à parier que l’horrible attentat de Manchester va inviter certains à réactiver ces oppositions manichéennes, comme à l’occasion des attentats de Londres de 2005. Il y a douze ans, les dithyrambes sur l’idéal républicain faisaient un repoussoir mortifère du «Londonistan», expression d’ailleurs inventée par un journaliste français au milieu des années 90. Las ! Quelques mois plus tard, des journalistes et politiques britanniques pouvaient légitimement se gausser du modèle républicain français alors que les banlieues brûlaient aux quatre coins du pays et que Jacques Chirac introduisait l’état d’urgence.
Le multiculturalisme britannique n’est une cause centrale ni des attentats de 2005 à Londres ni de ceux qui viennent de survenir à Manchester.

Photo : liberation.fr