FHaine.jpgLe site BuzzFeed a étudié les comptes Facebook et Twitter des 573 candidats investis par le Front national pour les élections législatives. L'analyse a révélé qu'une centaine de candidats a publié, commenté ou partagé des propos racistes, antisémites, et/ou homophobes sur les réseaux sociaux. Les réflexions racistes, les sorties antisémites, les traits d’humour homophobes de ces candidats dessinent au crayonné la réalité de l’extrême droite aujourd’hui. Petit voyage dans le Front national «dédiabolisé» de Marine Le Pen.

Illustration : revolutionpermanente.fr