On a souvent parlé de "crise des migrants" pour décrire cet afflux de personnes fuyant la guerre en Syrie qui arrivent sur les côtes européennes. Le mot "migrant" est un terme générique qui désigne une personne qui migre, que ce soit pour des raisons économiques ou politiques, alors que le mot "réfugié" renvoie à une migration politique pour cause de conflit notamment, et, in fine, fait référence au droit d'asile.
La distinction entre réfugié et migrant est essentielle : les gouvernements ont des responsabilités différentes envers chacun. En effet, les pays gèrent les migrants en vertu de leurs propres lois et procédures en matière d’immigration. En revanche, le terme réfugié est défini par la législation internationale : la Convention de Genève de 1951 interdit de refouler des réfugiés dans un pays où leur vie est en danger. Cette convention a été ratifiée par 145 membres des Nations unies et c’est une condition nécessaire pour entrer dans l’Union Européenne.