Pollution_de_l__eau_agriculture_pesticide.jpgPlus rare, plus polluée, l’eau des rivières et des nappes phréatiques est dans un «état calamiteux», affirme mardi l’UFC-Que Choisir, qui incrimine des «décennies d’agriculture productiviste» et «l’inaction des pouvoirs publics». Dans un rapport sur la «préservation de la ressource aquatique» publié à l’occasion des États généraux de l’alimentation, l’association réclame «une réforme urgente» de la politique de l’eau afin de mettre en place des mesures de prévention des pollutions agricoles et d’appliquer strictement le principe «préleveur-pollueur-payeur».

Photo : midilibre.fr