nicolas-sarkozy-serrant-la-main-de-philippe-courroye-le-18-juin-2009.jpgLe tribunal correctionnel de Lille a relaxé Edwy Plenel, directeur de publication de Mediapart, du procès en diffamation que lui intentait le magistrat Philippe Courroye, ancien procureur de la République de Nanterre. Philipe Courroye, qui est aujourd’hui avocat général près la cour d‘appel de Paris, demandait 20 000 euros de dommages et intérêts à Mediapart et 5 000 euros pour les frais de procédure (alors qu'il bénéficie de la protection fonctionnelle). Finalement, le tribunal estime que « l’ensemble de ces éléments constitue une base factuelle suffisante sur laquelle le journaliste a exprimé, dans le cadre d’un libre débat démocratique, son opinion, ses commentaires et ses critiques sur la partie civile, sans dépasser les limites admissibles de la liberté d’expression ». Espérons qu'il en sera de même pour nous puisque monsieur Courroye nous a également attaqué en diffamation.

Photo : mediapart.fr