’Observatoire de la récidive et de la désistance, créé par la loi pénitentiaire de 2009, installé par le Garde des Sceaux le 26 avril 2016, a pour vocation première de mieux faire connaître les phénomènes de récidive et de désistance, de mieux les mesurer, mais surtout de mieux les comprendre. Mieux les comprendre pour trouver les réponses les plus adaptées pour réduire la récidive et favoriser la désistance.
A défaut de moyens propres, personnels et financiers, l’Observatoire n’a pu, cette première année, engager les travaux qu’il aurait souhaités. Il est apparu, en tout état de cause, indispensable de commencer par faire œuvre de pédagogie et d’exposer au plus grand nombre, à partir des données acquises en France et à l’étranger, ce que recouvrent les concepts de récidive et de désistance, au-delà des clichés et des idées reçues.