Régulièrement dans l’actualité politique ou sociale surgissent des débats sur les vices de l’assistanat ou sur les problèmes causés par la « fraude sociale » des bénéficiaires de la protection sociale. Or depuis plusieurs années, des chercheurs en sciences humaines et sociales ainsi que des professionnels du secteur social ont mis en évidence l’existence de phénomènes significatifs de non-recours des bénéficiaires à leurs droits sociaux. Ainsi, par exemple, selon l’Observatoire des non-recours aux droits et services (ODENORE), chaque année plus de 5 milliards d’euros de Revenu de solidarité active (RSA) ne sont pas versés à des personnes qui pourraient ou plutôt devraient en bénéficier. Pourquoi ?