Dossier_renovation_urbaine.jpgDepuis le début des années 2000, les quartiers prioritaires des politiques de la ville sont engagés dans un processus de profonde transformation, dans le cadre du Programme national de rénovation urbaine (PNRU) instauré par la loi du 1er août 2003. Présenté par son promoteur d’alors, Jean-Louis Borloo, comme « le plus grand chantier du siècle » et soutenu par de lourds investissements financiers (47 milliards au 1er février 2018), ce programme repose sur une condamnation du modèle urbain des grands ensembles, la refonte de la trame urbaine de ces quartiers populaires et une transformation massive de l’offre de logements. Alors que le PNRU est en voie d’achèvement et qu’un Nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU), moins ambitieux mais reprenant ses principaux postulats, a été adopté, Métropolitiques propose de revenir sur les origines, les effets et les enjeux politiques, sociaux et territoriaux de la rénovation urbaine.