À côté des formes classiques d’infraction, vols ou violences, un type dématérialisé d’atteintes est apparu conjointement avec l’informatisation massive de la vie quotidienne : les débits frauduleux sur compte bancaire. Depuis 2011, l’enquête « Cadre de vie et sécurité » permet d'estimer le nombre de ménages victimes de cette atteinte.
L’enquête CVS menée en 2017 révèle que 1,2 million de ménages se sont déclarés victimes d’au moins un retrait frauduleux sur leur compte bancaire en 2016. Ce chiffre vient confirmer la tendance à la hausse observée.