La_banque_luxembourgeoise_LGT.jpgDeux chercheurs se sont penchés sur l’effet qu’un scandale d’évasion fiscale peut avoir sur la valeur boursière de grandes banques (1). Ils ont pris le cas du leak LGT, un transfert de fichiers clients de la banque LGT du Liechtenstein aux autorités fiscales de différents pays par un ex-informaticien, Heinrich Kieber. Cette fuite est devenue publique le 14 février quand la police allemande a fait une perquisition et a retenu des charges d’évasion fiscale contre le directeur général de Deutsche Post (happy Valentine au fait). Il est vite devenu évident que d’autres clients allemands de la banque LGT allaient tomber. Les deux chercheurs ont détecté une chute des dépôts bancaires étrangers dans certains paradis fiscaux suite à la fuite des fichiers clients. Autrement dit, des fonds cachés dans les paradis fiscaux ont été déplacés.

Photo : bilan.ch