PSQ.jpgDepuis près de vingt ans, de nombreux travaux de recherche mettent en exergue la perception négative des forces de sécurité intérieure par les citoyens. Dans ce contexte, la PSQ est régulièrement présentée comme l’une des grandes réformes systémiques du quinquennat, avec pour double ambition la transformation profonde du rapport des Français à leurs forces de sécurité intérieure et l’amélioration substantielle des conditions de travail des policiers et gendarmes. Pourtant, la PSQ se traduit uniquement en une série de mesures désordonnées allant de la rénovation de commissariats au durcissement de la répression des agressions contre les policiers et gendarmes, en passant par l’augmentation significative de leurs effectifs, sans porter la moindre ambition politique de resserrement du lien de confiance distendu.

Photo : capital.fr