En venant à Marseille mardi pour présenter son plan stup au niveau national, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a choisi de faire de la deuxième ville de France un exemple en matière de lutte contre les trafics de stupéfiants. Il a notamment annoncé la multiplication des Cellules de renseignement opérationnel sur les stupéfiants (CROSS) sur le modèle du pilotage renforcé initié à Marseille en 2015. Un pilotage renforcé synonyme de mutualisation des moyens d’enquête et de forte présence policière après le démantèlement de réseaux. Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherche au CNRS et auteur de Sociologie de la délinquance (Armand Colin, 2018), analyse cette stratégie pour 20 Minutes.