camisole_de_force.jpgLa question de la restriction des libertés des malades mentaux se pose depuis la naissance de la psychiatrie comme discipline médicale, c’est-à-dire selon les historiens de la spécialité depuis la Révolution française. Depuis cette époque, folie et liberté constituent les deux faces indissolublement liées d’une même médaille.
Au risque de surprendre le lecteur, nous soutiendrons en ces lignes que la thématique de la contrainte et de l’enfermement demeure comme une sorte d’impensé de la psychiatrie, presque son point aveugle, son paradoxe essentiel. Nous en prendrons pour preuve la régression permanente de la psychiatrie hospitalière en matière d’isolement, de contention et de contrôle des patients depuis les années 1990.

Photo : wikipedia.org