L'enquête nationale annuelle sur la victimation et le sentiment d'insécurité livre ses résultats pour l'année 2018 : contrairement aux idées reçues, on constate une tendance à la baisse de plusieurs indicateurs à moyen ou à long terme. Depuis 2006, le nombre de ménages victimes de vols de voitures est en baisse et atteint en 2018 son niveau le plus bas sur la période observée. Par ailleurs, le nombre de ménages victimes de vols de deux-roues à moteur poursuit sa baisse entamée en 2015. On observe également une diminution des ménages victimes de vols de vélos et d’actes de vandalisme contre la résidence principale. Le nombre de ménages victimes de cambriolages (et tentatives) de résidence principale baisse et retombe à son niveau de 2015. Les victimes de vols avec violences affichent également une baisse importante, amorcée depuis 2014. Les victimes de vols sans violence baissent également en 2018, de même que celles d’injures et de menaces. En revanche, les ménages victimes de débits frauduleux sur comptes bancaires sont en forte hausse depuis 2010.
Ainsi, l'insécurité est de moins en moins dans la rue, de plus en plus sur Internet.