Depuis quelques semaines, la stratégie vaccinale envisagée pour contrer la diffusion du SARS-CoV-2 mobilise l’espace public. Cette impatience, entretenue par les services de presse des firmes pharmaceutiques, est fondée sur l’évocation de données intermédiaires. Celles-ci doivent être soumises à une validation scientifique académique, laquelle est en cours.
Il semblerait que les règles de l’éthique de la recherche s’avèrent davantage explicites, protectrices et contraignantes que celles rapidement évoquées pour encadrer la stratégie vaccinale mise en place pour lutter contre la Covid-19, alors même que celle-ci présente, en nombre de ses aspects, un caractère expérimental. Il me paraît important d’en rappeler les termes afin que soit fixées de manière claire, dans une charte nationale d’éthique et de déontologie de la stratégie de vaccination, les règles éthiques de la stratégie nationale de vaccination, tout particulièrement en ce qui concerne la protection des personnes les plus vulnérables.