La loi française interdit depuis 1990 toute distinction entre les personnes sur le fondement de leur état de santé. Cette législation réprimant les discriminations a été adoptée dans le contexte de l’épidémie de SIDA. Trente ans après, la loi du 5 août 2021 interdit l’accès à des biens, lieux et services aux personnes ne remplissant pas des critères sanitaires précis. C'est une discrimination.