La gouvernement a fait savoir lundi dernier, le 13 septembre 2021, qu’il suspendait la fusion entre le Fonds d’indemnisation des victimes de l’amiante (Fiva) et l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). « C’est une grande victoire saluée par l’ensemble du réseau international des victimes de l’amiante, avance Alain Bobbio, de l’Association nationale de défense des victimes de l’amiante (Andeva). Si cela avait eu lieu, cela aurait été un recul historique et un outil puissant de démoralisation et d’invisibilisation des victimes. »