cnam.jpgLe CNESER (Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche) a voté le 20 mai à l’unanimité contre la création d’un master de criminologie au CNAM (Conservatoire national des arts et métiers). Le CNESER demande à la DGESIP (Direction générale pour l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle) de retirer son avis favorable pour l’habilitation de ce master.
Le CNESER du 20 mai examinait les demandes d’habilitations de diplômes. 
Parmi les diplômes examinés figurait le Master mention criminologie demandé par le CNAM. La direction du CNAM explique sa demande par le fait que tout compte fait ses instances auraient validé cette demande interne.
L'analyse de la DGESIP est assez claire et sévère sur le fond "pas de stage", "pas de centre de recherche en appui pour l'instant" mais conduit malgré tout à un avis « favorable ». Nul autre cas n'aurait probablement conduit à une telle discordance entre le travail d'analyse et l'avis final.
Le ministère s’est fait le relais d’une demande du CNAM qui s’est fait le relais d’un projet d’un professeur bien en cour à partir d’arguments largement erronés. En fait, les instances du CNAM n’ont pas exactement validé ce master.