Photo_alcool_par_Trellina_sur_Flickr.jpgLe paradoxe traduit le rapport qu’entretiennent les nouvelles générations avec l’alcool. Si sa consommation baisse, les ivresses occasionnelles progressent.
L’initiation à l’alcool en France ne se démarque pas des autres pays occidentaux : c’est le produit psychoactif le plus diffusé. Les résultats de l’enquête Escapad 2008 mettent en évidence qu’un peu moins de 8 jeunes sur 10, âgés de 17 ans, déclaraient avoir consommé de l’alcool au cours des trente derniers jours. En France, la consommation d’alcool par les jeunes a surtout lieu le week-end, entre amis, à des moments festifs, la plupart du temps dans un domicile privé, un peu plus rarement dans des débits de boissons, mais aussi dans les lieux ouverts (rue, parc…). À cette consommation régulière d’alcool s’ajoute un autre mode de consommation, spécifique aux jeunes : l’ivresse alcoolique. À 16 ans, un peu moins de la moitié des jeunes déclarent avoir déjà été ivres au cours de leur vie, plus d’un tiers au cours des douze derniers mois et 3,5 % au moins 10 fois au cours de cette même période. Toutefois, il est important de souligner qu’en 2007, comparativement aux jeunes Européens, les jeunes Français âgés de 16 ans font partie de ceux qui déclarent le moins souvent avoir été ivres au cours des douze derniers mois. À 17 ans, les comportements d’ivresse sont globalement stables ces dernières années.