Logo_BVA.jpgGlobalement, le baromètre BVA/Institut Paul Delouvrier souligne depuis 2007 la régulière dégradation de l'opinion des Français à propos de l’action de l’Etat en matière de services publics. Phénomène nouveau : la satisfaction des usagers à l'égard de ces services qui avait tendance à s'améliorer, a baissé cette année pour la première fois (la satisfaction générale reste cependant de bon niveau). Le sondage relève aussi que près d’un Français sur deux se dit prêt à payer plus d’impôts pour les améliorer.
Les résultats sont contrastés selon les secteurs. Après l'éducation nationale et la santé publique, c'est l'action de la police et de la gendarmerie qui enregistre la plus forte baisse d'opinions favorables : un recul de 4 points en un an avec 58 % d'opinions favorables (elles en avaient 72 % en 2005).
L'institut note également que « Il n’y a pas de changement pour la justice dont les niveaux de satisfaction générale des usagers restent faibles (54 % de satisfaits juste devant l’emploi) et qui ne répond pas convenablement aux attentes prioritaires des usagers ».