Image_camion_pompiers.gifLes événements survenus à Nice le 16 juillet 2010 n'ont guère intéressé les médias nationaux qui se sont centrés au même moment sur l'émeute du quartier La Villeneuve à Grenoble. Ils sont peut-être pourtant révélateurs du « laboratoire national de la sécurité » que cherche à réaliser à Nice le maire, Christian Estrosi, qui voudrait devenir ministre de l'Intérieur. En témoignent, par exemple, le couvre-feux pour les mineurs de moins de 13 ans décidé dès décembre 2009, de même que le récent plan d'équipement qui fera de Nice la ville la plus vidéosurveillée de France. En témoigne aussi sans doute une façon générale de gérer les problèmes sociaux et de pratiquer le « dialogue social ». Que s'est-il donc apparemment passé le 16 juillet ?

Lire la suite de cet article...