Photo_Hortefeux_lemonde.fr.jpgAujourd'hui 15 septembre 2011, la cour d'appel de Paris, dans sa formation correctionnelle, a rendu un arrêt concernant un ancien ministre. Celui-ci était poursuivi devant une juridiction pénale pour le délit : "injures publiques envers un groupe de personnes à raison de leur origine". Il était cité non par le ministère public mais par une association anti-raciste. Après une condamnation par le tribunal correctionnel, l'affaire a été soumise à la cour d'appel . Avant même que les détails de la motivation ne soient connus, les médias ont annoncé que l'ancien ministre était relaxé. Et chacun a pu légitimement penser qu'il n'a commis aucune infraction et donc que les poursuites ne sont pas fondées. Mais la réalité est légèrement différente.