Un rapport commandé par Matignon dresse un bilan accablant de la politique d’intégration menée depuis 30 ans et suggère plusieurs réformes, dont la création d’un «titre de tolérance» pour régulariser par étapes une grande partie des sans-papiers. L'auteur est un conseiller d'Etat, Thierry TUOT, qui travaille depuis vingt-cinq ans sur l'accueil des immigrés en France. En 2000, déjà, il avait fustigé les carences de cette politique dans un livre remarqué, Les indésirables.
«La politique de lutte pour l’intégration des immigrés a toujours été un désir ou un regret (...) plutôt qu’une réalité», écrit le conseiller d’Etat Thierry Tuot. Les responsables, «tous partis confondus», ont «oublié jusqu’au mot même d’intégration» et ont «détruit les outils» de cette politique, en coupant les crédits des établissements et des associations, poursuit-il.