Sarkozy_et_Lula_le_7_septembre_2009.jpgC'est une enquête internationale en même temps qu’une affaire d’États, au pluriel, qui a conduit les juges brésiliens à demander début juillet l’audition des anciens présidents français Nicolas Sarkozy et François Hollande. Ce dernier a été entendu le 4 juillet par des policiers de l’OCLIFF (Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales), en application d’une demande d’entraide judiciaire du Brésil. Nicolas Sarkozy de son côté a refusé de répondre, selon Le Canard enchaîné.
Saisis d’une enquête pour « trafic d’influence » concernant l’achat en 2014 de 36 avions de combat suédois Gripen par l’armée de l’air brésilienne, les juges cherchent à préciser les conditions du rejet de la proposition de Dassault, présentée comme l’option retenue par les autorités lors d’un voyage de Nicolas Sarkozy à Brasília, en septembre 2009.