La_fonte_des_glaces_selon_le_rapport_du_Giec.jpgLes océans et les zones gelées, victimes du réchauffement climatique, dépérissent à grande vitesse, menaçant des pans entiers de l'humanité qui doit réduire au plus vite ses émissions de CO2 pour limiter les dégâts, avertit ce mercredi un rapport alarmant du GIEC.
Montée du niveau des océans d'au moins d'un mètre d'ici 2100, petites îles menacées de submersion, glaciers qui disparaissent... Certains des impacts dévastateurs du changement climatique sont déjà « irréversibles », note le groupe d'experts climat de l'ONU à l'issue d'une réunion marathon de cinq jours à Monaco. Comparées aux rapports précédents, toutes les estimations sont pires. « Si on voit les chiffres concernant l'élévation du niveau de la mer, ils sont encore supérieurs au dernier rapport du Giec sur le 1,5°C sorti il y a quelques mois », commente Ludovic Frère-Escoffier, responsable du programme vie des océans au WWF France.