L’amendement du député LR Éric Ciotti, amendé lui-même par le ministre de l’Éducation nationale lors de la discussion de la « loi sur l’école de la confiance » à l’Assemblée nationale, prescrit la présence obligatoire des drapeaux nationaux et européens dans chaque classe ainsi que l’affichage du refrain de la Marseillaise. L’éducatif a cédé le pas aux jeux politiques voire politiciens. On s’en rend encore mieux compte lorsque l’on fait un retour sur le passé récent et plus encore sur un passé plus lointain, surtout en matière de « culture du sentiment patriotique ».