Je ne suis pas infectiologue ni microbiologiste, et je n'ai rien d'un complotiste. Néanmoins, en tant que citoyen comme en tant que chercheur, je suis choqué par la polémique à laquelle nous assistons depuis maintenant près de trois semaines au sujet du professeur Didier Raoult et de la molécule hydroxychloroquine. Le flot de commentaires à ce sujet est ubuesque. Leur ton souvent méprisant est sidérant. Beaucoup de propos portent sur la personnalité de ce médecin, quand ce n'est pas sur sa façon de s'habiller. Un collègue sociologue du CNRS m'écrivait récemment qu'il s'agissait d'un "charlatan". Ah bon, les charlatans se voient remettre le Grand prix de l'Inserm pour l'ensemble de leur carrière et voient leur institut soutenu par toutes les grandes organisations scientifiques françaises et européennes ? Ces réactions me semblent irrationnelles. Et quel incroyable temps perdu pour les malades !