En quelques mois, la pandémie de coronavirus a plongé le monde dans une situation de paralysie dont la durée est difficile à appréhender. Le 3 mai 2020, à l’heure où la France déplore 130 979 cas de malades confirmés et 24760 décès, le Japon, avec une population double (126 millions d’habitants), ne compte que 14839 personnes testées positives et 492 décès attribués au covid19.
Le Japon, pris entre le report des JO et la rentrée scolaire, semble avoir contenu l’épidémie dès les premières semaines, enrayant de fait le développement exponentiel subi par de nombreux autres pays. Il reste néanmoins des difficultés principalement dues à une réduction des investissements publics dans les hôpitaux contraints de réduire leur accueil.