La_societe_des_captifs.pngThe Society of Captives, publié aux États-Unis en 1958, est rapidement devenu un classique de la sociologie carcérale, tant sur le plan des nouveautés théoriques que son auteur y développe que sur le plan méthodologique. La limpidité du propos, la brièveté du texte, le ton sobre teinté d’ironie de l’auteur en font aussi un modèle de restitution vivante et agréable des résultats d’une recherche ethnographique. Depuis soixante ans, cet ouvrage est devenu incontournable. Encore réédité en anglais en 2007, il demeure la référence la plus citée par les chercheurs qui s’intéressent à la prison. Il n’avait cependant jamais été traduit en français. Cette édition facilitera, aux étudiants et au public du monde francophone intéressé par les problématiques pénitentiaires, l’accès au chef d’œuvre de Gresham M. Sykes.