D'après l’enquête « Cadre de vie et sécurité » (CVS) menée en 2019, on estime que 3,6 millions d’individus âgés de 14 ans ou plus résidant en France métropolitaine se sont déclarés victimes de discriminations dans les deux années précédant l’enquête. Ce chiffre représente 7 % des personnes âgées de 14 ans et plus résidant en France métropolitaine.
Ce sont les discriminations liées à l’origine ou à la couleur de peau des victimes qui sont les plus fréquentes parmi les traitements défavorables. En effet, l’origine et la couleur de peau ont été l’un des critères de discrimination des victimes de traitements défavorables pour respectivement 35 % et 22 % d’entre elles.
Les traitements défavorables à caractère discriminatoire sont très rarement signalés par la victime.