Le harcèlement scolaire est une préoccupation majeure pour l’école. Au-delà des cas les plus graves, on estime qu’un élève sur dix a déjà été confronté à des brimades et violences exercées par des pairs dans le cadre scolaire.
La lutte contre ce phénomène implique de repérer et suivre les victimes, mais suppose aussi une prise en compte des agresseurs, comme le montre le récent suicide par défenestration d’un collégien de 11 ans accusé de harcèlement dans son collège.
En France, le sujet a longtemps été tabou, et englobé dans la question plus large des violences scolaires.