dimanche, décembre 21 2014

La République est-elle de plus en plus corrompue ?

21 12 2014

sotomayor2-corruption-052709-lg-97030167.jpgCertainement pas gangrenées, mais pas vraiment étanches. Si nous vivons dans un Etat de droit, cela n'empêche pas nos classes politiques d'essuyer périodiquement - avec plus ou moins de séquelles - des accusations de corruption. Face à la corruption, l'administration et la classe politique françaises ont un comportement qui reste très perfectible. Phénomène tout à la fois unanimement réprouvé et universellement répandu, la corruption, à défaut d'occuper souvent la scène des tribunaux, quitte rarement les colonnes de l'actualité. Mais qu'est-ce que la corruption au juste ? Où commence-t-elle ? Est-ce être corrompu que de faire fonctionner son réseau, par exemple ? Cette attention médiatique offre l'occasion de revenir sur un phénomène occulte et encore largement méconnu, afin d'en sonder les évolutions.
Débat filmé avec la participation de : Antoine Garapon magistrat, auteur d'un récent article dans la revue Esprit sur la corruption ; Antoine Peillon, grand reporter à La Croix, auteur de Corruption ; Nous sommes tous responsables (Seuil, 2014) ; Adrien Roux, doctorant en droit pénal à l'université Aix-Marseille.

samedi, décembre 20 2014

Atlas des risques sociaux d'échec scolaire

20 12 2014

carte_de_france.jpgLes facteurs d’échec scolaire et tout particulièrement de sortie précoce de l’enseignement secondaire sont à la fois nombreux et intriqués. S’il est admis qu’ils peuvent se cumuler ou se combiner tout au long du cursus scolaire (Afsa, 2013), du point de vue du processus biographique, il restait à en dessiner une image territorialisée au regard, cette fois, du contexte spatial. Les choix méthodologiques seront tout d’abord présentés, puis les résultats d’ensemble d’une analyse multivariée et d’une typologie ainsi que les premiers éléments de cartographie seront exposés. L’essentiel de cette étude est ensuite constitué d’une suite de cartes commentées par académie.
L’option ici privilégiée consiste à ne retenir que des éléments de contextes territoriaux susceptibles d’agir sur les deux registres de l’échec scolaire et de l’orientation dans ce que certains ont appelé une approche écologique de l’éducation.

vendredi, décembre 19 2014

Une commission d'enquête réhabilite les 35 heures

19 12 2014

35_heures.jpgDans la période de hausse rapide et constante du chômage que notre pays connaît depuis 2008, la question de l’emploi est légitimement au cœur des préoccupations des Français et des débats de politique économique et sociale. Chacun est à la recherche de mesures qui soient à la fois efficaces pour l’emploi et dans le même temps respectueuses des finances publiques, aujourd’hui marquées par l’importante charge de la dette (56,14 milliards d'euros, soit 14,19 % du budget de l'État selon la loi de finances pour 2013).
C’est dans ce contexte que la pertinence et les effets de la réduction du temps de travail sont convoqués. Ils font l’objet d’un débat ancien, qui remonte notamment à l’adoption des lois dites Aubry I de 1998 et Aubry II de 2000. On peut regretter que cette discussion soit plus souvent sous-tendue par des présupposés idéologiques qu’étayée par des éléments précis et chiffrés.
L’initiative du groupe UDI visant à créer une commission d’enquête parlementaire portant sur cette évaluation se donnait comme but de dépasser les postures pour parvenir à une évaluation la plus objective possible des effets directs et indirects de cette politique, et il est remarquable qu’elle ait été soutenue et adoptée à l’unanimité des groupes politiques représentés à l’Assemblée nationale.

Photo : rtl.fr

jeudi, décembre 18 2014

Droit d’asile et République: mythologie et propagande

18 12 2014

Ofpra.jpgLundi 1er décembre 2014. Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui a beaucoup à se faire pardonner depuis la mort de Rémi Fraisse, publie dans le journal Libération une tribune pour défendre une « réforme ambitieuse de l’asile » conforme, selon lui, à la tradition et aux valeurs républicaines. Pour illustrer cette proposition générale par des exemples précis et flatter tout à la fois sa faible majorité à l’Assemblée nationale et un électorat socialiste qui, élections après élections, se dérobe toujours plus, le ministre brosse le tableau avantageux d’une France depuis longtemps terre d’accueil ; celle-là même qu’il prétend défendre grâce au projet de loi présenté par le gouvernement. « Patriotes italiens et polonais », « Arméniens, juifs persécutés, résistants antifascistes et républicains espagnols » en témoignent pendant l’entre-deux-guerres. Relativement à ces derniers, c’est ignorer l’histoire et le sort indigne qui leur fut réservé par les autorités de la Troisième République.

Photo : lefigaro.fr

mercredi, décembre 17 2014

Encellulement Individuel. Faire de la prison un outil de justice

17 12 2014

prison_2.jpgL'encellulement individuel est une obligation en France depuis la loi Bérenger de 1875. Cependant son application a été différée régulièrement. Aujourd’hui, les articles 716 et 717 du code de procédure pénale tels qu'ils ont été modifiés par la loi du 24 novembre 2009 prévoient l'application de ce principe tant aux condamnés qu'aux prévenus. La même loi du 24 novembre 2009 dans son article 100 a repoussé l'application à 5 ans soit le 24 novembre 2014. Lors de sa séance du 28 octobre 2014, l’Assemblée nationale a demandé a gouvernement de retirer l’amendement prévoyant un nouveau délai pour la mise en application de ce principe. Elle a également demandé la mise en place d’une mission chargée de présenter des propositions destinées à accompagner l’adoption d’un moratoire dont la nécessité est évidente pour tous. C’est dans ces conditions que l’auteur de ces lignes a été désigné parlementaire en mission par le premier ministre le 10 novembre 2014, avec mission de rendre ses conclusions le 30 novembre.

Photo : assemblee-nationale.fr

mardi, décembre 16 2014

Abdelmalek Sayad, l’éducation des enfants d’immigrés et la laïcité

16 12 2014

livre_sayad.jpgDans un ouvrage récemment publié au Seuil (L’École et les enfants de l’immigration, essais critiques) et qui regroupe des articles et entretiens datant de 1977 à 1997, le grand sociologue Abdelmalek Sayad (1933-1998) développe une thèse très critique vis-à-vis des CEFISEM (Centre de Formation et d’Information pour la Scolarisation des Enfants de Migrants) créés en 1976, et vis-à-vis de l’ELCO (Enseignement des Langues et Cultures d’Origine). Ceux-ci étaient principalement à destination des enfants d’immigrés algériens et portugais. Passons sur les raisons précises de ces critiques pour nous rappeler que ces CEFISEM et cet ELCO constituent des exceptions manifestes à un idéal républicain dont on aime à vanter la pureté et l’inflexibilité en France. En effet, loin de cet « universalisme bien de chez nous » où l’on ne reconnaîtrait pas des groupes culturels ou ethniques mais seulement des individus citoyens, les pratiques scolaires dont parle Sayad en termes peu amènes sont pourtant l’illustration parfaite d’un traitement différentialiste des enfants d’immigrés, démarche multiculturaliste souvent légitimée chez les enseignants par une sorte de mauvaise conscience postcoloniale. Pris ensemble en tant que groupes ethniquement ou culturellement définis, ces enfants reçoivent un enseignement de l’arabe ou du portugais, par exemple, dans l’espoir peut-être qu’ils soient mieux armés pour « retourner au pays ».

Lire la suite...

lundi, décembre 15 2014

Prévention de la délinquance, « Saison 2 »

15 12 2014

JDJ_couv_339.jpgSi vous avez raté ou oublié la saison 1, rappel. La loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance avait fait du partage d’informations entre les professionnels d’action sociale et les maires un de ses axes centraux : partage d’informations au sein des conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD), partage d’informations au sein des conseils des droits et devoirs des familles, partage d’informations entre professionnels d’action sociale ou avec le coordonnateur désigné par le maire.
Très contestée parce qu’elle ébranlait de nombreux principes de l’action sociale et le respect du secret professionnel, cette loi n’a pas eu les résultats escomptés. Constatant lui-même cet échec, le premier ministre de l’époque, François Fillon précisait alors : « Nous avons donc décidé de mieux définir la notion de «secret professionnel partagé» et de travailler à ce qu’elle soit acceptée à la fois par les travailleurs sociaux, par les enseignants et par les forces de l’ordre. Mais pour que cette circulation du secret professionnel soit possible, il faut absolument que règne entre ces acteurs la confiance. Et donc pour organiser collectivement la prévention de la délinquance autour du maire, nous avons décidé que serait mise en place une charte déontologique, en liaison avec le Conseil supérieur du travail social ».

dimanche, décembre 14 2014

Faut-il en finir avec les notes (à l'école) ?

14 12 2014

notes_a_l__ecole.jpgPrévue pour la fin de l’année 2014, la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves a « pour mission d’élaborer des recommandations sur l’évolution du système d’évaluation des élèves ». Depuis plus d’un demi-siècle, des chercheurs de différentes disciplines ont mené des centaines de recherches utiles aux réflexions menées sur les pratiques d’évaluation des élèves. Cette contribution présentera d’abord un certain nombre de conclusions scientifiques avérés et proposera des changements souhaitables, eu égard aux résultats de la recherche.
Les recherches sur la notation, menées depuis plusieurs dizaines d’années, aboutissent à au moins cinq résultats consensuels dans la communauté scientifique.

Illustration : lewebpedagogique.com

samedi, décembre 13 2014

« On ne peut pas tout faire pour gagner des votes et de l’argent »

13 12 2014

apres_xynthia.jpgDans le procès dit «de la tempête Xynthia», le tribunal correctionnel des Sables-d’Olonne a condamné l’ex-maire de La Faute-sur-Mer de 1989 à 2014 qu’on surnommait « le roi René », à 4 ans de prison ferme pour homicides involontaires et mise en danger de la vie d’autrui. Son amie et première adjointe Françoise Babin, présidente de la commission d’urbanisme et propriétaire de terrains fortement valorisés par la politique de construction intensive de la mairie, s’est vu infliger, pour les mêmes motifs, une peine de 2 ans de prison et 75 000 euros d’amende. Le fils de cette dernière, Philippe Babin, dirigeant de l’entreprise immobilière chargée des transactions et responsable de la surveillance de la digue submergée, a été condamné à 18 mois de prison.
Les juges ont voulu prendre une décision à la hauteur de la catastrophe, de ces 29 morts noyés dans la nuit du 27 au 28 février 2010. « Xynthia n’a pas été un tsunami déferlant sur une terre sûre, a insisté le président du tribunal. Le risque était connu, qualifié, anticipé, relayé auprès des décideurs publics. Les prévenus ont intentionnellement occulté ce risque pour ne pas entraver la manne du paradis. »

vendredi, décembre 12 2014

Evaluation médicale ou évaluation managériale ?

12 12 2014

hopital.jpgUn des points clés de l’évaluation de la qualité et de la sécurité des soins concerne son objectif : vise-t-elle à évaluer les procédures mises en œuvre dans les établissements de soins, à les accréditer sur des critères réglementaires, ou plutôt à considérer les conséquences des soins à court ou plus long terme sur la vie des patients; doit-elle prendre en considération l’intérêt général ou l’intérêt particulier du malade ? Notre collègue Laurent Degos était reçu par The International Society for Quality in Health Care jeudi 27 novembre dernier à Dublin pour y prononcer une conférence intitulée : « A Medical or a Managerial approach for assessment of Quality and Safety ».
Laurent Degos insiste sur le fait que l’évaluation portant sur les procédures passe à côté du véritable objectif des soins : améliorer l’état de santé et la qualité de vie des patients. Il est en effet utile de relativiser ou même de remettre en cause les méthodes actuelles de certification des hôpitaux, le paiement à la performance des établissements et des médecins, la protocolisation généralisée…pour mettre en valeur le travail et les résultats cliniques.

Photo : rue89.nouvelobs.com

jeudi, décembre 11 2014

Fraude fiscale et paradis fiscaux : décrypter les pratiques pour mieux les combattre

11 12 2014

livre_vernier.jpgAffaire Cahuzac, affaire Guéant, affaire Karachi, affaire Bettencourt, affaire Obiang… Ces affaires ne sont pas la conséquence d’un monde qui se dégrade, mais celle d’une vigilance et d’une transparence accrues. Alors que les États sont en quête d’argent frais, la fraude fiscale coûte près de 100 milliards d’euros à la France et plusieurs centaines de milliards à l’ensemble des nations par an. Les paradis fiscaux accueillant les fonds de la corruption doivent être combattus avec force.
Ce livre explique clairement les tenants et aboutissants de la fraude fiscale et des paradis fiscaux. De quoi parle-t-on ? Comment fonctionnent les paradis fiscaux ? Comment blanchit-on le fruit de la fraude fiscale ? Quelles sont les conséquences sociales de ces délits ? Quelles ont été les grandes affaires médiatiques ? Quelle réglementation mettre en place ?

mercredi, décembre 10 2014

Afro-Américains et police aux USA, éléments historiques d’une hostilité

10 12 2014

a_pig_is_a_pig.gifC’est un livre de coloriage pour enfants d’un type insolite. On y voit des porcs habillés en policiers. Dans l’un d’entre eux, un porc a peur de l’homme noir derrière lui et s’en prend, par frustration et couardise, à un petit enfant noir. Dans un autre, la légende dit : « Un porc est un porc et ce sont tous les mêmes ». Un premier porc est habillé en combinaison anti-émeutes, le deuxième en simple ilotier, le troisième en officier de bureau. Un dernier dessin montre une jeune femme noire svelte avec une coupe de cheveux faisant penser à la militante Angela Davis. Elle brandit un flingue contre un porc, et la légende en forme de comptine dit “Run pig run ! Run pig run ! ”. Toutes ces archives sont tirées de la propagande pour enfants des Black Panthers.

Lire la suite...

mardi, décembre 9 2014

Chômage de longue durée : la crise a frappé ceux qui étaient déjà les plus exposés

9 12 2014

chomage_pole_emploi.jpgEn France, en 2013, quatre chômeurs sur dix, soit 1,1 million de personnes, sont en situation de chômage de longue durée, c'est-à-dire au chômage depuis au moins un an. Ce phénomène a été aggravé par la crise car les entrées dans le chômage ont augmenté tandis que les sorties bénéficient en priorité aux chômeurs au chômage depuis peu. Depuis la crise, l'évolution de la France en la matière est similaire à celle observée au niveau de l'Union européenne. L'Espagne est le grand pays européen où la crise a eu les effets les plus graves, alors que l'Allemagne fait figure d'exception, avec une baisse quasi continue du chômage de longue durée depuis 2005. En France, les personnes les plus touchées par la crise sont généralement celles qui étaient a priori les plus exposées aux difficultés sur le marché du travail. On observe ainsi les plus fortes augmentations du taux de chômage de longue durée entre 2008 et 2013 parmi les catégories d'actifs les plus fragiles : ouvriers, employés, jeunes, personnes sans diplôme, parents isolés, habitants des zones urbaines sensibles, immigrés.

Photo : medias-presse.info

lundi, décembre 8 2014

Lutte contre les discriminations : un rapport du Sénat

8 12 2014

discrimination.jpgL’objectif de ce rapport était de faire le tour des problématiques relatives aux discriminations ethniques, raciales et religieuses, ainsi que des moyens permettant de les nommer et de les quantifier, afin de faire émerger des mesures plus globales susceptibles de les faire reculer progressivement. Il lance, une fois encore, un message fort à destination du Gouvernement pour qu’il prenne ses responsabilités et contribue à la formation tout au moins des agents relevant de son autorité. Le secteur privé doit lui aussi s’atteler à une tâche similaire pour agir dans la bonne direction. Les discriminations ne disparaîtront pas d’un coup de baguette magique. Il y faudra détermination et constance.
La quantification par des statistiques ethniques étant devenue un sujet polémique à chaque fois qu’on l’évoque, vos rapporteurs, qui n’y sont pas hostiles – à condition que les données recueillies ne débouchent pas sur un fichage ethnique –, proposent d’introduire, une fois tous les cinq ans, dans le recensement, une question sur le pays de naissance des ascendants et la nationalité antérieure pour mieux se saisir des discriminations qui contribuent à la formation de ce fameux plafond de verre empêchant notamment les descendants d’immigrés, français de nationalité, de mieux réussir leur vie scolaire et professionnelle.

Illustration : 93.fcpe-asso.fr

dimanche, décembre 7 2014

Santé et sécurité au travail dans la police nationale : un guide pour rien ?

7 12 2014

pas_glop.jpgLe 5 novembre dernier, le Directeur général de la Police nationale Jean-Marc Falcone présentait le Guide santé et sécurité au travail dans la police nationale : « Il s’agit d’un document pédagogique qui recense et décrit l’ensemble des dispositifs de soutien médicaux, sanitaires et psychologiques à la disposition des personnels et de leur hiérarchie. »
Ce livret de 46 pages comprenant 30 fiches réflexes est consultable sur l’intranet police et s’inscrit dans le prolongement du plan de prévention des risques psycho-sociaux. Préfacé par Bernard Cazeneuve, « il doit être considéré comme une aide car rien ne remplacera jamais les liens de solidarité et de confiance qu’il faut parallèlement développer entre collègues comme au sein de la chaîne hiérarchique » , dit le Ministre de l’intérieur. Dont acte !
Publié à la suite de la réunion avec les partenaires sociaux convoqués par le DGPN pour évoquer le problème des suicides dans la police, c’est avec grand intérêt que j’ai pris connaissance de son contenu. J’espérais y trouver enfin des réponses aux préoccupations des policiers concernant les problèmes engendrés par les horaires décalés ou sur le nombre de blessés en augmentation et pourquoi pas, des mesures concrètes pour tenter d’endiguer le nombre préoccupant de suicides dans la police...

Lire la suite...

- page 1 de 115