samedi, juillet 24 2021

Passe sanitaire : les ressorts d’une colère étouffée

24 07 2021

Dans cette tribune, un journaliste (rédacteur en chef en presse professionnelle) s'étonne du consensus de la presse d'information générale dans sa couverture de la crise sanitaire. Il souligne certains mensonges du pouvoir politique, notamment sur les traitements et vaccins contre la covid, et rappelle que le rôle de la presse n'est pas de contribuer à la propagande du pouvoir, mais de le questionner sans relâche.

jeudi, juillet 22 2021

Surveillance numérique de masse : le dossier Pegasus

22 07 2021

Le business de la surveillance numérique est en plein essor. Parmi les acteurs phares de ce secteur, très discret mais extrêmement rentable, une société israélienne : NSO Group. L'État hébreu est l'un des principaux exportateurs de surveillance dans le monde.
Fondée en 2010, NSO Group est aujourd'hui un acteur majeur de l’industrie opaque de la surveillance. Elle est à l'origine d'attaques numérique dans au moins 45 pays. Selon la société NSO, ses logiciels de pointe sont destinés à aider les États à lutter contre le terrorisme ou la cybercriminalité. En réalité, on constate de graves abus : NSO vend ses logiciels à des États qui cherchent à espionner les dissidents politiques, les défenseurs des droits humains et certains journalistes.
Pegasus est le produit star de NSO Group. Ce logiciel d'espionnage, extrêmement puissant, s'infiltre dans les téléphones portables. Il peut en aspirer tout le contenu, messages, photos, contacts. Une fois installé sur votre téléphone portable, Pegasus peut tout capter, tout surveiller.

mercredi, juillet 21 2021

Pourquoi la vaccination obligatoire anti-covid viole l’Etat de droit

21 07 2021

La volonté politique d’imposer une obligation vaccinale est une chose. La compatibilité de cette volonté, même traduite par une loi, avec l’ordre juridique en est une autre. Le projet de loi actuel porte atteinte à l’un des piliers de l’éthique médicale consacré par un grand nombre de dispositions juridiques dont celles de l’Union européenne ne sont pas des moindres.

mardi, juillet 20 2021

La vaccination à l’épreuve des faits. 1ère partie : les chiffres de l’épidémie

20 07 2021

Alors qu’ils avaient explicitement promis aux Français qu’ils ne le feraient jamais, le président de la République, le Premier ministre, le ministre de la Santé et tout le gouvernement ne cessent d’appeler par tous les moyens à la vaccination intégrale de la population et ne cachent plus leur intention d’essayer de rendre cette vaccination obligatoire. Dans cette vaste opération, le pouvoir exécutif déploie toutes les ficelles du marketing et de la propagande. Il s’agit notamment 1) d’effrayer la population avec la circulation d’un nouveau « variant delta » semblant pourtant assez inoffensif (surtout en été), 2) de prétendre que la vaccination protège presque totalement (« 95% ») tant du risque d’infection que du risque de formes sévères de la maladie (et donc, au final, du risque de décès), 3) de faire accepter à la population les termes d’un chantage : vaccination ou reconfinement. Dans le même temps, la question des effets secondaires de la vaccination, quelle que soit leur gravité, semble tabou. L’ensemble de ces questions vont être abordées dans une mini-série que nous inaugurons sur les enjeux de la nouvelle vaccination.

lundi, juillet 19 2021

Extension du passe sanitaire aux enfants : des chercheurs et des professionnels de santé sonnent l’alerte

19 07 2021

Lundi 12 juillet, dans une allocution télévisée, l’obligation vaccinale vient d’être annoncée de facto par la généralisation du « pass sanitaire » pour les activités du quotidien. Un revirement de plus, qui s’ajoute à la cacophonie des contradictions qui s’accumulent depuis mars 2020, puisqu’encore en avril 2021, le président de la République assurait que « Le pass sanitaire ne sera jamais un droit d’accès qui différencie les Français. Il ne saurait être obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas ». La raison invoquée est l’échec d’une prétendue stratégie vaccinale fondée sur l’incitation. Il faudrait dès lors en passer par des mesures coercitives, impliquant un arsenal répressif pour les faire respecter. Le problème est qu’on décrète l’échec d’une stratégie... qui en réalité ne s’est jamais déployée...
Quant au projet de vacciner les enfants, il transgresse les principes fondamentaux de l’éthique en santé publique.

jeudi, juillet 15 2021

La crise sanitaire a révélé l’inquiétant déclin du journalisme

15 07 2021

Communication partout, journalisme nulle part ? Telle pourrait être une des formules – volontairement un peu provocatrice – aidant à problématiser l’évolution du journalisme contemporain dans un pays comme la France. Le problème était déjà résumé en 2014 par Christine Leteinturier : « Le champ du journalisme est, en France, l’espace où l’affrontement entre information et communication est sans doute le plus fort. (…) L’émergence d’un ‘journalisme de communication’ au tournant des années 1990, consolidé par l’expansion rapide du Web, fragilise cette position d’indépendance des journalistes dans un univers médiatique désormais très largement dominé par des enjeux commerciaux ». Ce disant, il ne s’agit pas de critiquer quiconque en particulier, ni de mettre tout le monde dans le même panier, mais de réfléchir à une évolution générale. Le constat est en effet incontournable : depuis le début de la crise sanitaire, le traitement de l’information par la grande majorité des médias français ne respecte pas la plupart des principes déontologiques de la profession. Loin de jouer un quelconque rôle de contre-pouvoir, ils constituent au contraire les relais globalement très dociles, parfois même complaisants, de la communication gouvernementale.

mercredi, juillet 14 2021

Macron enterre la santé publique

14 07 2021

Les annonces faites par le président de la République ce lundi 12 juillet contreviennent aux fondements de la santé publique. Inéthiques, inefficaces, elles vont renforcer les divisions dans la société alors que l'adhésion vaccinale repose sur le sens du collectif.
Extension du Pass Sanitaire, obligation vaccinale pour les soignants, tests PCR payants : l'essentiel des mesures annoncées pour garantir l'adhésion vaccinale en France passe par la contrainte. Les travaux en santé publique et les nombreuses expériences de terrain ont montré que la contrainte était le plus souvent contre-productive, notamment en matière d'adhésion vaccinale.

mardi, juillet 13 2021

CAC40 : dividendes records, scandale aux aides d’État ?

13 07 2021

51 milliards d’euros. C’est le montant que les groupes du CAC 40 vont verser à leurs actionnaires en 2021, soit 22% d’augmentation par rapport à l’an dernier. Tout ça en pleine pandémie mondiale, et alors que la totalité de ces entreprises a bénéficié du soutien financier de l’État. Un joli circuit de « relance » de l’économie, du contribuable vers l’actionnaire. Et qui sont les principaux bénéficiaires de ce montant astronomique ? Bien sûr, les habituels nababs du capitalisme français (Arnault, Bolloré, Bettencourt, Pinault…) mais surtout Blackrock, plus puissant fonds d’investissement de la planète et… l’État Français lui-même. C’est par ces révélations, largement reprises dans les médias, que l’Observatoire des multinationales a lancé sa campagne Allô Bercy ?

samedi, juillet 10 2021

Ces menaces environnementales que la panique du Covid nous masque

10 07 2021

Alors que les épidémiologistes proches du pouvoir politique continuent d'effrayer et de culpabiliser la population, et de sacrifier la jeunesse, l’épidémie suit un rythme saisonnier. Notre incapacité à nous adapter à cette épidémie masque par ailleurs des risques environnementaux majeurs qui se rapprochent toujours plus, dans une dramatique inaction.
Dans son dernier opus, le groupe d’épidémiologie de l’institut Pasteur reprend son antienne usuelle : la peur, la submersion, les vagues, l’engloutissement. Il annonce la nouvelle vague comme l’hirondelle annonce le printemps. Il fait à nouveau peser sur les plus jeunes tout le poids d’une épidémie qui n’est pourtant mortelle qu’en raison de la vulnérabilité inéluctable de nos anciens et de nos grands malades.

jeudi, juillet 8 2021

Covid-19, vaccins expérimentaux, stratégie vaccinale : entretien avec Christian Vélot

8 07 2021

Dans cet entretien exclusif, le généticien Christian Vélot explique en quoi consistent exactement les divers vaccins utilisés contre la Covid, il conteste certains propos d’Alain Fisher et alerte de façon très argumentée sur les dangers de la stratégie vaccinale suscitée par l’OMS et les industries pharmaceutiques, et adoptée par la plupart des gouvernements du monde.
Christian Vélot est maître de conférences à l’Université Paris-Saclay. Son domaine de compétence est celui de la génétique moléculaire, et donc des biotechnologies et de leurs produits. C’est à ce titre qu'il s’intéresse notamment aux vaccins, et en particulier aux vaccins de dernière génération, dits vaccins génétiques, qui sont issus des biotechnologies. Il n’a aucun conflit d’intérêt.

mercredi, juillet 7 2021

La question des déchets radioactifs immergés

7 07 2021

Entre 1946 et 1982, à l’échelle internationale, 14 pays ont immergé des déchets radioactifs dans plus de 80 sites du Pacifique et de l’Atlantique. « Des déchets liquides directement évacués, des déchets solides non conditionnés, des déchets emballés dans des fûts métalliques et incorporés dans du béton ou du bitume », précise l’Andra. Ces déchets constituent une radioactivité totale de 85 000 térabecquerels (TBq) à la date de leur immersion, l’équivalent de cinq à six fois la quantité d’éléments radioactifs rejetés dans l’océan Pacifique à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima, entre mars et avril 2011. L’Atlantique Nord a été le premier site d’immersion, représentant la moitié de la radioactivité totale. Le Royaume-Uni, la Belgique, l’Allemagne, la France, les Pays-Bas, l’Italie, la Suède et la Suisse y ont largué 138 100 tonnes de déchets.

mardi, juillet 6 2021

Les effets des pesticides sur la santé

6 07 2021

Les pesticides regroupent l’ensemble des produits utilisés pour lutter contre les espèces végétales indésirables et les organismes jugés nuisibles. Qu’il s’agisse de pesticides autorisés aujourd’hui ou utilisés par le passé (dont certains sont rémanents), ils suscitent des inquiétudes concernant leurs effets possibles sur la santé humaine et plus largement sur l’environnement. Afin de mieux apprécier leurs effets sanitaires, l’Inserm a été saisi en 2018 par cinq directions générales ministérielles en vue d’actualiser l’expertise collective intitulée « Pesticides : Effets sur la santé » publiée en 2013.
L’expertise aborde une vingtaine de pathologies dont les troubles du développement neuropsychologique et moteur de l’enfant, les troubles cognitifs et anxio-dépressifs de l’adulte, les maladies neurodégénératives, les cancers de l’enfant et de l’adulte, l’endométriose et les pathologies respiratoires ainsi que thyroïdiennes. Une dernière partie est consacrée à des pesticides ou familles de pesticides particuliers.

lundi, juillet 5 2021

Pourquoi il serait illégal d'imposer des vaccins expérimentaux à toute la population

5 07 2021

Quatre vaccins anti-covid sont aujourd’hui autorisés en France : le vaccin Moderna, le vaccin Pfizer & BioNTech (nom de marque : Comirnaty), le vaccin Astrazeneca (nom de marque : Vaxzevria) et le vaccin Johnson & Johnson (nom de marque : Janssen). La vaccination – technique médicale consistant à inoculer une substance capable de procurer une immunité contre une maladie infectieuse – est la réponse prioritairement choisie par les pouvoirs publics français en réponse à la pandémie de covid-19. Devant les résistances d’une partie de la population, la question de savoir s’il ne faudrait pas la rendre obligatoire pour les soignants, voire pour tous les Français, a fait son entrée dans le débat public.

mercredi, juin 23 2021

Un rapport d'information du Sénat préconise de dramatiques restrictions de droits et libertés

23 06 2021

« Si une "dictature" sauve des vies pendant qu’une "démocratie" pleure ses morts, la bonne attitude n’est pas de se réfugier dans des positions de principe, mais de s’interroger sur les moyens concrets, à la fois techniques et juridiques, de concilier efficacité et respect de nos valeurs ». Globalement, les sénateurs conseillent à la France d’adopter des outils beaucoup plus intrusifs : « Si une "dictature" sauve des vies pendant qu’une "démocratie" pleure ses morts, la bonne attitude n’est pas de se réfugier dans des positions de principe, mais de s’interroger sur les moyens concrets, à la fois techniques et juridiques, de concilier efficacité et respect de nos valeurs », détaille le rapport.
« Si je préfère malgré tout disposer de ma liberté d’aller et venir, et que je sors effectivement de chez moi, il est légitime que j’assume en contrepartie une fraction du surcoût payé par la société du fait de l’épidémie, par exemple sous la forme d’une petite hausse de mes cotisations sociales si le nombre ou la durée de mes sorties excède un certain seuil. » Soit payer pour être plus libre. Les classes sociales les plus aisées n’auraient plus qu’à s’acheter plus de droits, tandis que les plus pauvres ne pourraient plus se payer le luxe de sortir.

mercredi, juin 16 2021

Nouvelle loi renseignement : le gouvernement place la population sous surveillance algorithmique

16 06 2021

Passer des textes de loi en procédure accélérée devient une habitude. L’actuel projet de loi relatif à la prévention d’actes de terrorisme et au renseignement ne déroge pas à la règle. Adopté le 2 juin par l’Assemblée nationale en seulement deux jours, il ne lui manque plus que le vote du Sénat, à l’issue d’un examen prévu les 29 et 30 juin. Dans un contexte d’inflation législative et politique sur la surveillance et le renseignement, « le but est d’empêcher tout débat public » fustige Pierre*, membre du Centre d’études sur la citoyenneté, l’informatisation et les libertés (CECIL). Cette organisation fait partie de l’Observatoire des libertés et du numérique, un groupement d’associations et de syndicats qui vient de publier un communiqué alertant sur cette « nouvelle étape dangereuse dans les atteintes régulières et toujours plus importantes portées par ce gouvernement à nos libertés ».

- page 1 de 219