jeudi, avril 19 2018

Biodiversité : l’état d’urgence

19 04 2018

601799043L’IPBES, le « Giec de la biodiversité », vient de rendre publics ses cinq rapports lors de sa 6e session plénière qui s’est achevée le 24 mars à Medellín, en Colombie. À travers cette synthèse des connaissances scientifiques actuelles sur la biodiversité, les experts dressent un panorama alarmant de l’état du vivant et de la détérioration des sols, tout en proposant des pistes de solutions politiques.

Photo : lejournal.cnrs.fr

mercredi, avril 18 2018

De la discrimination aux attitudes protestataires ? Enquête dans les lycées populaires

18 04 2018

Dans le cadre d’une vaste enquête réalisée auprès de 7 000 lycéens visant à mesurer leur degré d’adhésion à des thèses et pratiques radicales, l’INJEP participe plus spécifiquement au volet portant sur le sentiment d’injustice et de discrimination. Les résultats font apparaître un puissant désir de réussite de la part de lycéens déclarant pourtant subir de multiples injustices et discriminations. La forte adhésion des jeunes des quartiers populaires au modèle d’intégration, qui est censé garantir l’égalité des chances à chacun quelle que soit sa place sur le territoire français, peut toutefois engendrer de profondes frustrations en cas de défaillance de ce principe d’égalité.

samedi, avril 14 2018

Tarnac : les leçons d’un naufrage

14 04 2018

FRANCE-TRIAL-TARNAC-FEATUREIl y aurait une certaine commodité à considérer le naufrage judiciaire de l’affaire de Tarnac comme un épisode isolé. Il serait rassurant et confortable de n’y voir qu’un accident de l’histoire déclenché, en 2008, par la guerre des polices ou par les emballements fantasmatiques de responsables politiques, au premier rang desquels la ministre de l’intérieur de l’époque sarkozyste, Michèle Alliot-Marie. Mais le jugement prononcé jeudi 12 avril par le tribunal correctionnel de Paris envers huit personnes, militants de la gauche radicale ou supposés l’être, nous tend au contraire un miroir édifiant sur dix années de dérives ininterrompues de l’antiterrorisme français. Car la juge Corinne Goetzmann, en relaxant les prévenus des accusations de sabotage d’une ligne TGV et d’association de malfaiteurs – la dimension « terroriste » avait été abandonnée avant le procès mais elle a accompagné toute l’instruction –, n’a pas uniquement accablé une enquête menée en dépit du bon sens, dénoncé les « stratagèmes » utilisés lors de l’instruction et enterré une dernière fois la « fiction » du groupe de Tarnac. Elle a aussi rappelé les bases de l’Etat de droit.

Photo : lemonde.fr

jeudi, avril 5 2018

Rénovation urbaine : le dossier de Métropolitiques

5 04 2018

Dossier_renovation_urbaine.jpgDepuis le début des années 2000, les quartiers prioritaires des politiques de la ville sont engagés dans un processus de profonde transformation, dans le cadre du Programme national de rénovation urbaine (PNRU) instauré par la loi du 1er août 2003. Présenté par son promoteur d’alors, Jean-Louis Borloo, comme « le plus grand chantier du siècle » et soutenu par de lourds investissements financiers (47 milliards au 1er février 2018), ce programme repose sur une condamnation du modèle urbain des grands ensembles, la refonte de la trame urbaine de ces quartiers populaires et une transformation massive de l’offre de logements. Alors que le PNRU est en voie d’achèvement et qu’un Nouveau Programme national de renouvellement urbain (NPNRU), moins ambitieux mais reprenant ses principaux postulats, a été adopté, Métropolitiques propose de revenir sur les origines, les effets et les enjeux politiques, sociaux et territoriaux de la rénovation urbaine.

mardi, avril 3 2018

Réforme de la SNCF : en finir avec les données fausses

3 04 2018

Sncf_en_greve.jpgLe projet de réforme ferroviaire marque le début d’une double bataille du rail. Cette bataille, c’est d’abord celle de la SNCF confrontée à un risque destructeur, du fait de l’arrivée prochaine d’entreprises concurrentes circulant sur le réseau, mais aussi du fait de l’intensification de la concurrence intermodale avec le développement du covoiturage et du transport par autocar. Mais ce qui se joue également est une bataille des chiffres autour des performances du système ferroviaire français et des effets attendus d’une réforme en cours, déjà qualifiée d’historique. Pour justifier certaines des orientations du gouvernement, une partie des médias et des commentateurs paraissent avoir cédé à des arguments simplificateurs quand ils ne sont pas faux, n’hésitant pas à mobiliser des statistiques tronquées, voire en complet décalage avec la réalité.

Photo : theconversation.com

lundi, avril 2 2018

Le plomb causerait 412 000 morts par an aux États-Unis, et en France ?

2 04 2018

Une étude scientifique vient de réévaluer à la hausse, et de façon spectaculaire, les effets de l’exposition au plomb sur la santé. Cet élément chimique, très présent dans notre environnement, peut être ingéré ou respiré. Il serait responsable d’une part plus importante que prévu de la mortalité aux États-Unis, notamment pour cause de maladies du cœur et des artères. Le chiffre avancé par les chercheurs est de 412 000 morts chaque année.
On peut se demander si les conclusions de cette étude, dont la méthodologie est solide, concernent également la France. Car dans les deux pays, les individus ont été confrontés à des sources d’exposition comparables, essentiellement de l’air contaminé par le plomb contenu dans l’essence des voitures et rejeté par les pots d’échappement – désormais interdit.

dimanche, avril 1 2018

Comment l’extrême droite radicale se recompose en France

1 04 2018

Bloc_identitaire_2012.jpgParis : le lycée autogéré est attaqué le 16 mars par des militants d’extrême-droite. Lyon : un nouveau local géré par le Groupe Action Défense (GUD) confirme l’installation de l’extrême droite radicale dans la vieille ville. Même histoire ou presque, à Marseille : des centaines de personnes ont défilé dénonçant l’ouverture de ces locaux. À Angers, la polémique monte autour d’un bar « identitaire », l’Alvarium. À Montpellier, la faculté est fermée après une descente d’individus cagoulés armés de bâtons qu'on soupçonne d’être proches de groupuscules d’extrême droite.
Les actions violentes menées par de militants liés à l’extrême droite radicale ne cessent d’augmenter depuis 2010.

Photo : theconversation.com

samedi, mars 31 2018

Le discours sur la révolution numérique est une idéologie

31 03 2018

De plus en plus d’outils et de procédures sont numériques. C’est incontestable : le monde d’aujourd’hui ne ressemble pas à celui existant au siècle dernier. Le numérique est un fait social, massif. Mais le discours disant que cette numérisation est : un, une révolution et, deux, un progrès favorisant la communication est une idéologie (la volonté d’imposer sa vision du monde en niant sa diversité). Pourquoi ?
Tout d’abord, parce qu’il n’y pas que le numérique qui prétend tout changer : toutes les technologies, de l’électricité à la pilule en passant par les nanotechnologies ou le nucléaire peuvent prétendre avoir « révolutionné le monde ».

vendredi, mars 30 2018

La peur d’échouer : un vecteur des inégalités dès l’école maternelle

30 03 2018

Logo_FCPE.jpgCette note revient sur la manière dont l’école contribue à la production des inégalités scolaires dès l’école maternelle. Il existe sur cette question une littérature conséquente. Mais l’axe privilégié ici est original à double titre. Il cible, pour l’essentiel, un niveau scolaire peu investi scientifiquement, et pourtant décisif pour la suite des parcours : l’école maternelle. Il croise les regards sociologique et psychosocial dans le cadre d’une recherche menée durant plusieurs années auprès des enseignants et des élèves. Dix classes situées dans sept écoles maternelles différentes (trois classes de petite section, sept classes de moyenne et grande sections) ont ainsi été enquêtées. L’objectif était aussi d’identifier les conceptions que les élèves peuvent construire sur eux-mêmes.

jeudi, mars 29 2018

La CNCDH constate un durcissement fort et continu de la justice des mineurs

29 03 2018

Paradoxalement, alors que la délinquance des mineurs n’augmente pas, la réponse pénale, notamment par l’augmentation du nombre de mineurs privés de liberté, ne cesse de se durcir. Les auditions conduites par la CNCDH et les visites de terrain ont permis d’observer d’une part, un brouillage de la distinction entre mesure éducative, sanction éducative et peine, ainsi qu’un milieu ouvert en déshérence, au bénéfice de dispositifs budgétairement dévoreurs de crédits comme les CEF, dont la CNCDH a relevé les lourdes difficultés de fonctionnement. D’autre part, l’abaissement insidieux de la majorité pénale à 16 ans est saisissant, abaissement quelquefois ouvertement revendiqué. Le durcissement général de la répression, qu’induisent certaines procédures comme la présentation immédiate devant la juridiction pour mineurs, et pas seulement l’air du temps sécuritaire et la lutte contre le terrorisme, expliquent aussi le retour de l’enfermement. Ces causes ainsi que d’autres encore seront analysées (II) après une présentation d’un état des lieux concernant la privation de liberté des mineurs (I). Des recommandations fortes s’imposent (III).

mercredi, mars 28 2018

Sociologie d'un crime dit « gratuit »

28 03 2018

Monstre_humain.jpgLe 20 août 2007, David Puaud, alors éducateur de rue dans une petite ville de province, découvre à la Une du journal local le titre suivant : « Un crime barbare totalement gratuit. » En parcourant l’article qui décrit la scène du meurtre et les deux coauteurs présumés, il se surprend à penser immédiatement à l’un des jeunes qu’il suit dans le cadre de ses missions de prévention, intuition qui se révélera juste. Passé l’effet de sidération, il décide de suivre le procès en cour d’assises, auquel il est appelé à témoigner. Lors de ce procès, le principal accusé se voit à plusieurs reprises assimilé à la figure du « monstre », dénué d’humanité. Or pour David Puaud, qui a côtoyé auparavant ce jeune homme, sa sensibilité et son humanité ne font aucun doute. Mais comment a-t-il pu en arriver à commettre un acte aussi monstrueux ? Cette question est le point de départ d’une enquête de dix ans. En effet, devenu anthropologue, David Puaud, a cherché à mieux comprendre le passage à l’acte de ce jeune criminel, en analysant les ressorts psychosociaux, politiques, institutionnels et historiques qui sont entrés en jeu dans son parcours.

mardi, mars 27 2018

Quand des citoyens informés refusent la vidéosurveillance

27 03 2018

Couverture_vous_tetes_filmes.jpgDepuis des années, élus et industriels de la surveillance répètent à la population que la vidéosurveillance "c'est bien", que c'est même "pour leur bien" et par conséquent qu'il en faut partout et tout de suite. Jamais les besoins réels (les besoins de sécurité comme les autres) ne sont diagnostiqués, jamais les évaluations scientifiques de la vidéosurveillance ne sont mentionnées et jamais le coût n'est indiqué à l'avance aux citoyens.
Dans le Gard, à Aigues-Vives (3 200 habitants), la municipalité a au contraire choisi d'informer un minimum les citoyens et d'organiser un référendum. Il faut dire que le projet du maire était quelque peu pharaonique (26 caméras pour un budget total de 350 000 euros), la commune étant déjà endettée. Résultat : avec 386 voies contre 171, c'est une large victoire du non.

lundi, mars 26 2018

La prévention spécialisée à l’épreuve de la radicalisation et du fait religieux

26 03 2018

Rapport_VLG_prevention_specialisee_et_radicalisation.jpgEn 2015 et 2016, suite aux assassinats et aux attentats terroristes que notre pays a connus, la radicalisation est devenue une cause sociopolitique majeure et une priorité nationale dans notre pays. A l’instar de ses partenaires européens, la France a dès lors conçu divers plans de traitement de la radicalisation qui impliquent l’ensemble des pouvoirs publics et les grandes institutions du pays et qui se déclinent depuis les sommets de l’État jusqu’aux partenaires locaux. Quoique la plupart de ces plans ont une forme et une visée sécuritaires – empêcher le passage à l’acte violent – et sont pilotés par les autorités judiciaires et les services policiers, il fut également prévu d’y introduire des volets davantage axés sur la prévention du processus de radicalisation et l’accompagnement des personnes radicalisées ou en voie de radicalisation (en particulier les mineurs) ainsi que leurs familles. C’est pourquoi et de façon variable suivant les territoires, des professionnels ont pu être mobilisés à cette fin et notamment des professionnels du champ socio-éducatif.

samedi, mars 24 2018

Faut-il libéraliser la SNCF ? Petite déconstruction du discours politique actuel

24 03 2018

TGV_LVI.jpgRapporter les difficultés financières de la SNCF au statut de cheminot et à son statut de monopole public est devenu un leitmotiv. Celui-ci témoigne cependant d’une ignorance quant aux conditions de naissance de la crise du secteur, qui plonge ses racines dans les décennies d’après-guerre. Le rapport Spinetta et les projets de réforme du Gouvernement Philippe s’inscrivent ainsi dans une tendance lourde, à l’œuvre depuis plusieurs dizaines d’années, mais qui s’est fortement accélérée ces dernières années. L’actuelle réforme projetée, qui s’apparente à un « chantage à la dette », n’est que le parachèvement de cette tendance. Le caractère brutal concernerait ainsi davantage la forme que le fond et, sans mésestimer ses conséquences sociales relatives à la suppression programmée du statut, la réforme en cours ne fait que consacrer une tendance entreprise depuis un certain temps.

Photo : laviedesidees.fr

vendredi, mars 23 2018

Où sont passés les oiseaux des champs ?

23 03 2018

1650270L’alouette des champs ou la linotte mélodieuse font traditionnellement résonner leur chant dans les campagnes françaises. Mais pour combien de temps encore ? Deux études récentes dressent un constat alarmant : les populations d’oiseaux vivant en milieu agricole ont perdu un tiers de leurs effectifs en 17 ans.
Les études pointant du doigt les effets de l’agriculture intensive et de l’utilisation massive de pesticides sur la biodiversité se multiplient. Deux d’entre elles, menées récemment par le Muséum national d’histoire naturelle sur tout le territoire français et par le CNRS à l’échelle locale.

Photo : lejournal.cnrs.fr

- page 1 de 176