Controverses, polémiques, pétitions

Fil des billets

vendredi, juin 24 2016

Pesticides et huile de palme : double recul sur la loi biodiversité

24 06 2016

abeille.jpgAbeilles, orangs-outangs et moult autres animaux, dont Homo Sapiens : 0. Lobby des pesticides et de l’huile de palme : 1. En reportant une nouvelle fois, de facto, l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes et en renonçant à taxer davantage l’huile de palme, le projet de loi biodiversité a subi deux gros reculs la nuit dernière à l’Assemblée nationale, où il était examiné en troisième lecture. Si le texte doit encore fait l’objet d’une navette avec le Sénat avant un ultime vote en juillet des députés qui ont le dernier mot, il ne devrait plus trop évoluer.

vendredi, juin 17 2016

La vie des adolescents dans les bidonvilles et camps du Nord de la France

17 06 2016

Jungle_de_Calais_2014.jpgL’UNICEF France publie "Ni sains, ni saufs, une enquête sociologique sur les enfants non accompagnés sur le littoral du Nord et de la Manche". Les résultats de cette enquête sont sans appel et révèlent les nombreux dangers (viols, prostitution, travail forcé...) auxquels sont exposés en permanence les enfants non accompagnés qui vivent dans les bidonvilles et camps du Nord de la France.
Cette enquête inédite a été réalisée par les sociologues de l’association Trajectoires, spécialisée dans les diagnostics sociaux des populations vivant en bidonvilles en France. Elle a été conduite entre les mois de janvier et avril 2016 dans sept bidonvilles sur trois départements du littoral de la Manche (Calais, Grande-Synthe, Angres, Norrent Fontes, Steenvoorde, Tatinghem, Cherbourg).

Photo : liberation.fr

mardi, juin 14 2016

L’Amérique malade de ses armes

14 06 2016

Une_foire_aux_armes_a_Houston.jpgPersonne n’ignore que les armes sont un problème au sein de la communauté américaine. Voici le chiffre qui choque : depuis la mort du Président Kennedy, en 1963, il y a eu plus d’Américains tués par une arme à feu sur le territoire national dans un monde en paix que morts dans l’ensemble des guerres dans lesquelles les États-Unis ont été engagés.
Ce constat provient du Centre virginien pour la Sécurité publique (Virginia Center for Public Safety), un groupe qui est résolument en faveur d’une limitation du droit à posséder une arme et qui se faisait l’écho de ce qui était publié dans des tracts distribués à un meeting qui s’était tenu à Richmond, le 18 janvier 2016. Environ 63 % de ces morts ont été des suicides et 33 % des homicides.

Photo : theconversation.com

dimanche, juin 12 2016

Politique de la recherche : démission de masse à l’ANR

12 06 2016

Logo_ANR.pngCela va de plus en plus mal à l’Agence nationale de la recherche (ANR). Cette agence de financement sur appel d’offre compétitif vient d’encaisser un coup dur avec la démission, le 6 juin, de la totalité des membres de son comité chargé d’évaluer et classer les projets déposés par les chercheurs en mathématiques et informatique. Une démission « en bloc », expliquent-ils, pour « protester contre la confiscation des choix scientifiques par une gestion entièrement administrative ». Le comité, animé par son président Christophe Besse (professeur de mathématiques, Université Toulouse 3), Marie-Claude Arnaud (professeur de mathématiques, Université d’Avignon) et Max Dauchet, (professeur émérite d’informatique, Université Lille-1), ne transmettra donc pas ses travaux à la direction de l’ANR.

samedi, juin 11 2016

Ce que coûtent les stades construits ou rénovés pour l'Euro 2016

11 06 2016

stade_allianz_riviera_nice.jpgSur dix stades dans lesquels vont s’affronter les équipes lors de l’Euro 2016 de football, neuf ont nécessité des travaux de construction ou de rénovation, pour un total d’investissements publics de 1,6 milliard d’euros.
En 2012, la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, estimait à 168 millions d’euros l’investissement de l’État dans la rénovation ou la construction des stades. Cette participation est prélevée sur le budget du Centre national du développement du sport (CNDS), qui œuvre pour le «développement de la pratique sportive par tous les publics». «C’est beaucoup au regard du budget du sport français. Si j’avais eu à faire ce choix, je ne l’aurais pas fait. L’Euro 2016 pèse trop sur notre budget», regrettait la ministre.

Photo : nicematin.com

mercredi, juin 1 2016

Extrême droite, fachosphère, Nuit Debout et mouvements citoyens

1 06 2016

La_facho-sphere.jpgMalgré les oppositions et les exclusions qu’elle rencontre, une partie de la mouvance d’extrême droite, comme par exemple « Mobilisation générale » (voir ici) est très intéressée par Nuit Debout, comme l’illustre le mode d’emploi (voir ici) pour infiltrer et troller ND. La gauche au pouvoir, la loi d’urgence, la loi travail, les attentats forment un cocktail qui réjouit la frange souverainiste, anti-européenne, antimondialiste et antilibérale de la fachosphère qui voit dans la critique des élites, dans la volonté d’une démocratie citoyenne, un terrain commun et l’espoir de confondre les luttes (voir ici). C’est ce qui fait du bouillonnement citoyen un deuxième terrain de choix pour ses militants, comme l’a illustré un weekend dénommé Synergie démocratique, les 16-17 avril 2016, auquel environ 5 organisations d’extrême droite ont pu mêler leurs militants à la trentaine de mouvements présents, malgré les mises en garde (voir ici) et protestations adressées aux organisateurs et participants (Billet d'Antoine BEVORT).

  • Sur la Fachosphère, lire aussi :

- « La fachosphère s’expatrie pour échapper à la justice » (Le Monde, 20 mai 2016)
- Robin D'Angelo et Mathieu Molard, Le système Soral. Enquête sur un facho business (Calmann-Levy, 2015).
- Frédéric Haziza, Vol au-dessus d’un nid de fachos. Dieudonné, Soral, Ayoub et les autres (Fayard, 2014).
- L. Boltanski et A. Esquerre Vers l'extrême. Extension des domaines de la lutte (Dehors, 2014).
- Jean-Loup Amselle Les nouveaux rouges-bruns. Le racisme qui vient (Lignes, 2014).
Illustration : owni.fr

vendredi, mai 27 2016

« Casseurs » : renverser l’accusation

27 05 2016

casseurs_2.jpgVoilà deux mois que le gouvernement ne sait plus que faire pour venir à bout d’un mouvement auquel il ne comprend rien. Après avoir usé jusqu’à la lie la rhétorique anticasseur, il inaugure depuis la semaine dernière une nouvelle stratégie afin d’écraser ce qui lui résiste. Cette stratégie consiste à isoler, sur les suggestions des services de renseignement, des «groupes organisés» constitués policièrement en «associations de malfaiteurs», puis à les accuser de faits dont on exagère la gravité afin de pétrifier tant la population que ceux qui luttent. Ainsi, on annonçait jeudi 19 mai l’arrestation à Rennes d’un groupe de 20 «casseurs», jeunes «radicalisés» appartenant à la «mouvance anarcho-autonome», une «association de malfaiteurs» qui s’apprêtait à «saboter» le métro de la ville. Renseignements pris, le sabotage en question était une action de blocage économique décidée en assemblée générale interprofessionnelle et menée de concert avec la CGT-Route qui bloquait les axes routiers en périphérie de la ville. L’«association de malfaiteurs» se réunissait dans les locaux de Sud-Solidaires et s’apprêtait, en fait, à coller des autocollants sur les composteurs de billets, voire, pour les plus extrémistes, à y introduire de la mousse expansive.

Photo : rfi.fr

jeudi, mai 19 2016

Qui vient à Nuit debout ? Des sociologues répondent

19 05 2016

Nuit_debout.jpgDepuis les premiers jours de Nuit debout, une trentaine de chercheurs en sciences sociales se sont relayés à Paris, place de la République. Nous y avons travaillé durant six soirées, entre le 8 avril et le 13 mai, de 17 h à 22 h 30. À ce jour, près de 600 personnes ont répondu à notre questionnaire, passé en face-à-face sur la place. Contrairement à nos craintes, les refus de participer à l’enquête ont été rares : les personnes rencontrées, même de culture anarchiste ou libertaire, ont plutôt perçu l’enquête comme un prolongement de leur propre questionnement, et l’occasion de contribuer à une description mieux fondée que celles des observateurs pressés qui saturent les médias.
L’analyse de ces données, produites parallèlement à une ethnographie, commence à peine. Mais les 328 premiers questionnaires exploités dissipent déjà bien des idées reçues sur les gens « debout » au cours des premières semaines du mouvement.

samedi, mai 14 2016

Les (bonnes vieilles) petites intox sécuritaires d'un général de gendarmerie

14 05 2016

livre_soubelet.JPGIl est l’homme qui ose parler, et qui en paye le prix. Bertrand Soubelet, général de gendarmerie, avait déjà fait du barouf il y a deux ans et demi, dénonçant devant une commission parlementaire le laxisme de la justice française. Numéro trois de la gendarmerie à l’époque, il avait été muté. Bis repetita en 2016 : le général déchu a cette fois couché par écrit ses impressions dans un livre (Tout ce qu’il ne faut pas dire, chez Plon) et écope à nouveau d’une sanction.
Soutenu par Nicolas Sarkozy, le voilà érigé lanceur d’alerte de la grande muette. Même si parmi toutes les «vérités» qu’ose dire le général, il y a aussi quelques contre-vérités et propos trompeurs.

lundi, mai 9 2016

Vidéosurveillance "intelligente", algorythmes et autres mirages technologiques

9 05 2016

le_mythe_de_la_machine.jpgAlors que les plus sceptiques envisagent clairement un avenir à la « Skynet », le célèbre réseau informatique tout droit sorti de Terminator prenant le contrôle des machines afin d'anéantit l'humanité, l'administration de Barack Obama a pris du recul sur la montée en puissance des systèmes big data, d'apprentissage machine et d'intelligence artificielle. Dans un rapport publié cette semaine, la Maison Blanche s'est ainsi penchée sur le problème lié aux systèmes simplistes débouchant sur des prises de décisions automatiques. Des systèmes utilisés dans une variété de domaines tel que l'emploi, l'éducation ou encore l'accès au crédit et plus globalement tout ce qui touche à la prise de décision automatisée. Défauts de programmation et pauvreté des algorithmes peuvent provoquer de sérieux problèmes.
Dans la série des flop technologiques, on lira l'article sur le prétendu « stationnement intelligent » installé en grande pompe par le maire de Nice (Christian Estrosi) en 2013 et qui a coûté 10 millions d'euros à la ville.

mercredi, avril 13 2016

LuxLeaks, Panama Papers: l’hypocrisie européenne

13 04 2016

Dessin_paradis_fiscal.jpgLa question des paradis fiscaux et de l’opacité financière occupe depuis des années le devant de l’affiche. Malheureusement, il existe en ce domaine un écart abyssal entre les proclamations victorieuses des gouvernements et la réalité de ce qu’ils font. En 2014, l’enquête LuxLeaks révélait que les multinationales ne payaient quasiment aucun impôt en Europe, grâce à leurs filiales au Luxembourg. En 2016, les Panama Papers montrent l’étendue des dissimulations de patrimoines opérées par les élites financières et politiques du Nord et du Sud. On peut se réjouir du fait que les journalistes fassent leur travail. Le problème est que les gouvernements ne font pas le leur. La vérité est que presque rien n’a été fait depuis la crise de 2008. Par certains côtés, les choses ont même empiré.

Illustration : paradisfiscaux20.com

mardi, avril 12 2016

Sortir du piège identitaire

12 04 2016

la_condition_cosmopolite.pngLibération a consacré, dans son édition du 4 avril, un dossier important aux « Visages contestés de l’antiracisme ». Dans son éditorial, Laurent Joffrin pointe un mouvement « délibérément communautaire » qui dénonce « l’impensé colonial » de la société française, qui ne défendrait que ses intérêts propres et rejetterait « l’universalisme abstrait », pour finalement affirmer : « Si l’identité devient l’ultima ratio, l’intolérance communautaire n’est pas loin. » Or, au cœur de ces mises en garde et de ces rappels solennels aux « valeurs communes », se trouve le piège identitaire que Laurent Joffrin voudrait voir et dénoncer dans ces mouvements. Je ne me place pas en défenseur de tel ou tel mouvement, mais proposerai quelques commentaires critiques.
On parle de « communautarisme ». Mais le terme « communauté » est tellement galvaudé qu’il suffit qu’une militante dise, dans le même dossier, « oh oui ! on est bien entre nous » pour que le journal évoque une revendication communautariste !

mardi, avril 5 2016

Réforme du Code de procédure pénale : sortir de la surenchère sécuritaire

5 04 2016

Le Sénat doit voter, ce mardi 5 avril, le projet de loi dit de « lutte contre le crime organisé, le terrorisme et leur financement, et améliorant l’efficacité et les garanties de la procédure pénale ».
Ce texte a été contesté par différentes institutions indépendantes et qualifiées de notre pays. La Commission nationale consultative des droits de l’Homme, la Conférence des premiers présidents de cours d’appel et même le Conseil d’Etat ont pu dire que plusieurs propositions du projet sont de nature à entraîner des atteintes excessives à la liberté individuelle. Sourd à ces interpellations, le gouvernement a choisi la procédure accélérée pour l’examen du texte.
Cette loi donnerait au ministère de l’Intérieur et à la police des pouvoirs directement inspirés de l’état d’urgence : retenue administrative de quatre heures avec possibilité de consulter l’ordinateur de la personne, d’accéder à ses communications, de capter et d’enregistrer toutes ses données informatiques… Le projet introduit également une forme d’irresponsabilité pénale des forces de l’ordre, fondée non plus sur une stricte légitime défense mais sur la notion plus floue d’état de nécessité. Enfin, il développerait encore les moyens d’une surveillance massive des citoyennes et des citoyens.

vendredi, avril 1 2016

Terrorisme : la frénésie sécuritaire française à côté de la plaque

1 04 2016

A_cote_de_la_plaque.pngC’est parce que la gravité de la menace représentée par les returnees (les combattants rentrant de Syrie ou d’Irak) a été ignorée par les États, que les attentats ont pu être commis. Face à cet échec, autant politique que policier et judiciaire, la réaction des autorités, notamment en France, a été de se lancer dans une frénésie législative sécuritaire sans précédent. Ainsi, au lendemain du 22 mars, Manuel Valls n’a rien trouvé de mieux que d’exiger que le Parlement européen adopte le fichier PNR (données de tous les passagers aériens), alors qu’aucun de ces radicalisés n’a emprunté l’avion pour commettre son forfait. Le Premier ministre n’en est pas à son coup d’essai en matière de réponse inadaptée : la loi sur le renseignement intérieur de juillet 2015 a placé sous surveillance tout le trafic internet au nom de la lutte antiterroriste. Mais, outre qu’il n’y a personne en bout de chaîne pour exploiter les renseignements obtenus, le terrorisme actuel n’est nullement «high-tech», mais au contraire, «low-tech» : pas d’utilisation du Net, on se parle en direct, on achète des téléphones jetables, on loue des voitures ou des taxis, on fabrique des bombes avec du matériel acheté dans des magasins de bricolage.

Illustration : twitter.com/acotedelaplaque

mardi, mars 29 2016

Ghettoïsation, djihadisme, sécuritarisme : comment sortir des cercles vicieux ?

29 03 2016

cercle_vicieux.jpgLes débats sur la laïcité et le multiculturalisme sont totalement pervertis en France par le poids de deux très vieilles idéologies, l’une qui structure plutôt la droite et l’autre qui structure plutôt la gauche. À droite de l’échiquier politique, le problème est le poids du nationalisme et de sa dérive consubstantielle vers la xénophobie. On y célèbre « nos ancêtres les Gaulois », la « France éternelle », les « racines chrétiennes » de notre « grande civilisation », à quoi l’on a ajouté ensuite le drapeau tricolore et la Marseillaise. À l’image d’Astérix le Gaulois, tout cela n’est pourtant qu’un mythe produit par l’ancienne noblesse, puis par les bourgeois républicains qui l’ont imprimé jusque dans les manuels d’histoire. La réalité est celle d’un pays multiethnique, multiculturel, multilingue, dont l’unité a été forgée au fil des siècles avant tout par la guerre, et dont les frontières n’ont été définitivement stabilisées qu’en 1945 (tous les territoires autres que la métropole étant naturellement des impensés/impensables).

Dans le même numéro :
- Métamorphose de la figure de l’autre dans la civilisation globale (Raphaël Liogier).
- De l’inintelligence des choses, à propos d’« excuses sociologiques » (Gérard Loustalet-Sens).
- La laïcité à l’épreuve (Pierre Khalfa).
- En finir avec La Marseillaise ? (Jean Tosti).

Illustration : labavedukrapo.wordpress.com

- page 1 de 10