Publications

Fil des billets

jeudi, janvier 21 2016

Les enfants du chaos : ce que les martyrs révèlent de notre époque

21 01 2016

les_enfants_du_chaos.GIFLe chaos qui pointe est très loin d’avoir le djihad pour seul moteur : c’est d’abord l’ébranlement de la légitimité des États par la mondialisation, la crise généralisée de la représentation politique, la recherche d’une légitimité sécuritaire par les puissants qui ont fait le lit de la violence du monde. Et qui expliquent pourquoi, depuis les années 2000, se multiplient sur tous les continents des émeutes et des attentats aux motivations multiples, dont l’auteur brosse ici un tableau saisissant.
Quand la fin du monde semble à nombre de jeunes plus crédible que la fin du capitalisme, la révolte tend à prendre les chemins du désespoir et du martyre. La clôture de l’hypothèse révolutionnaire a ainsi ouvert la voie à la rage des enfants perdus du chaos politique et humain de la mondialisation néolibérale. Toutes les polices et les armées du globe ne pèseront guère devant cette fascination de la mort. Seul peut y répondre l’espoir collectif en un autre possible, fondé sur une nouvelle radicalité tournée vers l’avenir.

lundi, janvier 18 2016

Les courtiers du capitalisme. Milieux d'affaires et bureaucrates à Bruxelles

18 01 2016

courtiers_du_capitalisme.jpgÀ Bruxelles, loin des ONG, les lobbies patronaux préfèrent le huis-clos avec les bureaucrates pour faire progresser leurs affaires. Pour un lobbyiste, connaître des bureaucrates plus ou moins personnellement permet de savoir quand il est encore utile de pousser une position et quand, à l’inverse, il ne sert à rien de se montrer insistant.
À partir d’archives inédites et d’observations réalisées auprès des lobbys patronaux, ce livre analyse les relations qu’entretiennent les représentants des intérêts économiques avec les agents de la Commission européenne. Pour parvenir à leurs fins, les lobbyistes doivent se fondre dans les logiques de productivité de l’administration communautaire : les plus grandes firmes apprennent ainsi à manier le jargon des technocrates pour maintenir leur position, et enrôlent des experts scientifiques pour répondre aux attentes pratiques de tel ou tel chef de bureau. Et les liens intimes qu’entretient le capitalisme avec la bureaucratie se voient quotidiennement réactualisés.

jeudi, décembre 31 2015

Droits bafoués, ressources pillées, impunité organisée : comment juger les multinationales ?

31 12 2015

Juger_les_multinationales.gifCoca-Cola, Monsanto, Shell, Nestlé, Bayer, Texaco...: certaines marques sont associées à des scandales retentissants. Hydropiraterie en Inde, pesticides aux effets dévastateurs, exploitation pétrolière transformant le delta du Niger en désert écologique, drame du Rana Plaza au Bangladesh, enfants empoisonnés par le plomb au Pérou..., la liste est longue et plus qu'inquiétante.
Dans cet ouvrage, les auteurs examinent quelques-uns des crimes les plus significatifs commis par des multinationales. Des crimes qui ont fait l'objet de poursuites judiciaires ou de " procès citoyens ", que ce soit sur le plan national ou international.
Ils expliquent aussi comment ces sociétés ont conquis, au cours du XXe siècle, de vastes marchés. Une montée en puissance - et en impunité - grâce notamment au soutien des États-Unis.
Après avoir analysé l'inefficacité des mécanismes de régulation (Banque mondiale, OMC, OCDE) et s'être interrogés sur le projet de grand marché transatlantique, les auteurs rappellent que les multinationales n'échappent pas au droit. Le recours à la justice, c'est l'arme des victimes ! À quand un " tribunal pénal international " apte à juger les exactions de ces colosses industriels ?

vendredi, décembre 25 2015

ATD Quart Monde, un combat radical contre la misère

25 12 2015

livre_atd_quart_monde.GIFC’est en 1957, dans un camp pour sans-logis de la banlieue parisienne, qu’ATD Quart Monde a vu le jour. Créé par Joseph Wresinski et des habitants de ce camp, bientôt rejoints par Geneviève de Gaulle-Anthonioz, ce mouvement de libération est fondé sur la volonté de ne pas laisser la misère et le gâchis humain qui lui est inhérent s’imposer comme une fatalité.
Aujourd’hui présent dans plus de trente pays, ATD Quart Monde demeure cependant assez peu connu en France. Quelles sont ses méthodes, ses principes, son esprit, son analyse politique ? Telles sont les questions que ce livre aborde, afin de mieux faire connaître un mouvement porté par un refus de l’assistanat, du contrôle ou de l’embrigadement, et par une volonté de libérer les potentiels des populations très pauvres et de tous les citoyens.
De fait, nombre de projets innovants et de combats politiques lui sont redevables : de la notion fondamentale d’exclusion sociale à la création de la couverture maladie universelle (CMU).

samedi, décembre 5 2015

Éduquer dans la rue. Enquête sur la prévention spécialisée aujourd'hui

5 12 2015

Eduquer_dans_la_rue.jpgNée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la prévention spécialisée a élaboré une doctrine d'action spécifique à destination des enfants et des jeunes en danger ou dangereux, plus largement des jeunes (et moins jeunes) en situation d'inadaptation sociale. Présents sur les territoires et misant sur l'éducabilité de leurs publics, les éducateurs de rue ont mis en place des pratiques originales et alternatives au travail social classique et ont été reconnus comme des acteurs clés pour prévenir la marginalisation. Mais depuis les années 1980, avec la prédominance dans le débat public des questions d'insécurité, de délinquance, d'identité et de radicalisation religieuse, un vent mauvais souffle sur la prévention spécialisée qui doit prouver son utilité et son efficacité.
Par un décryptage fin de ses ambitions, de ses pratiques comme de ses limites, Véronique le Goaziou met en lumière l'intelligence de ce métier : des postures, gestes, savoir-faire et techniques font des éduc's de rue des praticiens hors pair de l'accompagnement social et éducatif. Si les défis à relever ne manquent pas (insertion professionnelle, logiques de groupe, sorties de délinquance...), la prévention spécialisée met en œuvre une expertise indispensable pour que l'éducatif prenne ou reprenne une place forte dans les politiques sociales.

mercredi, novembre 11 2015

Délinquance des jeunes et justice des mineurs : comparaisons internationales

11 11 2015

le_controle_des_jeunes_deviants.jpgDeux nouvelles publications collectives dans le domaine viennent de paraître.
Le premier ouvrage met en lumière le fonctionnement des dispositifs de contrôle et les processus de typification qui contraignent en partie la jeunesse stigmatisée à ne pouvoir exister qu’à l’intérieur de cadres forgés pour elle. La multiplicité des territoires investigués, de la France au Brésil, en passant par le Québec et les États-Unis, permet de présenter une grande variété de cas et de dégager certaines tendances d’ensemble.
Le second porte sur la justice des mineurs. Entre la fin du XIXe siècle et les années 1950, l’Amérique du Nord et la plupart des pays d’Europe réforment leur système juridique et se dotent d’institutions judiciaires et socio-éducatives nouvelles afin de prendre en charge de façon spécifique les jeunes délinquants. Ces justices des mineurs ont bien sûr leurs particularités nationales. Pour autant un certain nombre de traits sont communs à toutes ces législations.

lundi, novembre 2 2015

Les faux-semblants du Front national

2 11 2015

livre_FN.jpgJamais le Front national n'a réalisé de tels scores électoraux, attiré tant de militants, compté autant d'élus. A-t-il changé pour autant? Fondamentalement, non. Le "nouveau" FN est une illusion, entretenue par des médias qu'il fascine. Telle est la conclusion de la minutieuse enquête menée par les auteurs, comparant l'électorat, les militants, les réseaux, les programmes et la rhétorique du père et de la fille.
Si la nouvelle présidente a infléchi son discours, notamment sur l'antisémitisme, si son programme inclut des éléments empruntés à la gauche, notamment sur les questions sociales ou la laïcité, son fonds de commerce principal reste l'immigration. Si elle gagne des voix dans des catégories jusqu'ici réticentes, en particulier les femmes, ou une partie de l'électorat de confession juive, les grands traits de cet électorat et son implantation géographique n'ont pas varié. Le FN reste un parti "anti-système", tant par les valeurs inégalitaires qu'il défend que par son refus du pluralisme. Ce positionnement explique en partie son succès, tout en le condamnant, pour l'heure, à l'isolement politique.

dimanche, novembre 1 2015

Histoire : les racines du Mal

1 11 2015

Apres_demain_36.jpgLes mêmes causes produisant les mêmes effets, le but du présent numéro est de démonter les mécanismes mortifères qui ont fait le malheur du monde, en particulier au XXe siècle. Ces mécanismes qui ont abouti, entres autres, au fascisme, au nazisme, au stalinisme, au régime des Khmers rouges sont toujours prêts à servir. Les processus qui ont permis le génocide des Arméniens, des Juifs et des Tutsis restent une constante de l’histoire. Que ne feraient, s’ils le pouvaient, les fondamentalistes religieux les plus fanatisés ? Ce que l’extrême droite a produit de plus néfaste est à nos portes, en France et en Europe.
Aussi, le Mal dont les racines sont décrites, n’est-il pas un mal théologique, illuminé, dogmatique ou manichéen, mais celui qui a été fait à des millions d’individus souvent innocents, parfois responsables par leur inconscience de l’avènement de ces régimes.

dimanche, octobre 25 2015

La question climatique. Genèse et dépolitisation d'un problème public

25 10 2015

La_question_climatique.jpegAu cours des années 2000, la montée en puissance de la question climatique dans les médias généralistes français, en rendant plus évidents les dégâts environnementaux provoqués par le capitalisme, aurait pu conduire à interroger l’emprise des rationalités marchandes sur l’organisation des sociétés. Revenant sur la genèse et le déroulement ordinaire de ce débat public, ce livre montre comment s’est au contraire imposée une vision dépolitisée de la question climatique.
Pour attirer l’attention des journalistes, les défenseurs conventionnels de cette cause doivent en livrer une version consensuelle propre à satisfaire les verdicts du « plus grand nombre ». Ils développent alors une entreprise de moralisation des individus ce qui, du même coup, met à l’abri de la critique les logiques économiques et politiques engendrant la catastrophe écologique en cours. Et ce d’autant plus que les prescriptions « éco-citoyennes » occultent le coût environnemental plus élevé des styles de vie socialement valorisés, permettant ainsi aux plus favorisés de faire valoir leur bonne volonté écologique sans avoir à questionner leurs aspirations consuméristes. Loin d’être neutre, la dépolitisation des enjeux climatiques conforte une organisation sociale hautement inégalitaire et écologiquement dévastatrice.

vendredi, octobre 16 2015

Les études de sécurité publique en Île-de-France

16 10 2015

Difficile de tirer un bilan des études de sécurité publique (ESP). Non communicables, les ESP dérogent au principe de libre accès aux documents administratifs. Réceptionné avec peu d’enthousiasme par les métiers de l’urbanisme et de l’aménagement, ce dispositif est encore souvent méconnu des maîtres d’ouvrage. À partir du recensement effectué sur la période 2008-2013 par le Point d’appui national sûreté et sécurité urbaines du Cerema, et les référents sûreté des Directions départementales de sécurité publique, il est néanmoins possible d’identifier quelques éléments saillants. Le principe d’études de sécurité publique est institué par la loi Pasqua de 1995. Ce n’est que douze ans plus tard qu’elles sont réellement mises en œuvre par la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance. Leur champ d’application est ensuite étendu en 2010 pour les opérations de rénovation urbaine, puis, en 2011, avec un abaissement du seuil de surface. Principal outil de la prévention situationnelle porté par le comité interministériel de prévention de la délinquance, les ESP ont principalement vocation à « repérer les vulnérabilités et anticiper les risques » au sein de projets d’aménagement et de construction.

mercredi, octobre 14 2015

La Sixième Extinction, ou comment l’homme détruit la vie

14 10 2015

La_sixieme_extinction.pngL’idée s’est répandue d’abord chez les écologues, puis dans un public de plus en plus large : nous assistons à la sixième extinction de masse depuis l’apparition des premiers animaux, dont on a retrouvé des fossiles remontant à 540 millions d’années.
Chacune de ces extinctions a probablement eu sa cause particulière. Il est généralement admis que la fin des dinosaures est la conséquence de l’impact d’une gigantesque météorite qui a percuté le Yucatan (aujourd’hui au Mexique). On pense que l’extinction de l’Ordovicien est la conséquence d’une glaciation assez rapide à l’échelle des temps géologiques ; celle du Permien serait due à un réchauffement rapide. La particularité de la sixième extinction est que son origine est humaine : la catastrophe, c’est nous ! L’évolution a engendré une espèce dont l’activité et la prolifération ont pris une dimension géologique conduisant à l’extinction massive d’autres espèces.

mardi, septembre 22 2015

Déclassement et hantise du déclassement

22 09 2015

declassement.jpgLe mot « déclassement » a connu récemment, en France, une fortune considérable. Ce succès n’a pas été entravé par l’ambiguïté fondamentale d’un mot utilisé pour pointer tant les décalages entre les diplômes détenus par les jeunes et les emplois auxquels ils accèdent que les écarts entre les statuts sociaux que leur confèrent ces emplois et les positions sociales de leurs parents. Cette ambiguïté exige, pour le moins, d’être explicitée ; c’est pourquoi nous avons, dans la première partie du texte, tenté de clarifier les deux acceptions possibles du mot « déclassement ». Dans la seconde, nous nous intéressons davantage à la crainte sociale diffuse que manifeste le mot, pour suggérer que la hantise du déclassement constitue sans doute, plus que le déclassement lui-même, l’objet véritable d’une sociologie du déclassement.‪

Photo: lepoint.fr

vendredi, septembre 18 2015

La mondialisation des risques sanitaires et environnementaux

18 09 2015

mondialisation_des_risques.jpgLe thème de la mondialisation occupe une place croissante dans les débats publics. Cet ouvrage traite des dimensions les moins visibles du phénomène : la mondialisation des risques sanitaires et environnementaux. Qu’il s’agisse de catastrophes majeures, comme Bhopal, Tchernobyl ou Fukushima, ou des effets délétères des pesticides et des polluants chimiques, ces risques se déploient à des échelles inédites et font l’objet d’une attention accrue de la part d’un ensemble d’acteurs.
Ce recueil d’articles propose une histoire politique et transnationale de la mondialisation des risques sanitaires et environnementaux, en explorant un ensemble de situations et de dynamiques scientifiques, institutionnelles, sociales et politiques. Attentif aux tensions et aux asymétries de pouvoir ainsi qu’à la temporalité et à la spatialisation, il montre que cette mondialisation résulte d’un fort investissement politique et soulève des questions fondamentales liées aux modes de gouvernement des sociétés contemporaines.

mardi, septembre 1 2015

Pourquoi se convertit-on à l'Islam en France ?

1 09 2015

conversions_a_l__islam.jpgFruit d’une enquête sociologique conduite durant trois années en région parisienne, cet ouvrage rend compte des parcours actuels de jeunes adultes convertis à l’islam. Des hommes et surtout des femmes ayant fait le choix de la religion musulmane y témoignent de leurs motivations, de leurs aspirations et de leurs difficultés. Déconstruisant les regards extérieurs, l’ouvrage analyse de l’intérieur la quête affirmée de religiosité de ces nouveaux croyants.
Sont abordées différentes questions telles que le port du voile, le mariage, la vie conjugale, la relation au travail, à la famille élargie et à l’école. Le rôle des femmes dans la transmission d’identités et de croyances religieuses minorisées y est particulièrement interrogé. S’intéressant à l’éducation des enfants de convertis, l’ouvrage nous informe plus largement sur les modèles éducatifs au sein de milieux musulmans pratiquants en France.

(si cela ne fonctionne pas, tapez cette URL : www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3906)

vendredi, août 28 2015

Je suis victime, l'incroyable exploitation du trauma

28 08 2015

je-suis-victime.jpgUn crash, une bombe, un incendie : les professionnels sont sur place… mais ce ne sont pas les seuls : politiques, media et volontaires bénévoles en tout genre envahissent le lieu. Les dispositifs d’urgence se transforment en une grande mascarade. La logique du soin ? Ensevelie sous une logique comptable, financière, médiatique, politique… Le blessé psychique devient alors Victime, ce qui se retourne parfois contre lui. Dans les coulisses du trauma, se joue en filigrane un autre drame, plus durable, difficilement cicatrisable, celui de la victimisation.
Contributions de Boris Cyrulnik, Hélène Romano, Xavier Emmanuelli, Bernard Rimé, Sam Tyano, Kate Nowlan, Anne-Sophie Rochegude.

- page 1 de 18